« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

Relations russo-américaines : mise au point de Sergei Ryabkov

15 décembre 2021

Sergei Ryabkov, vice-ministre des Affaires étrangères de la Fédération Russie (à g.), ici avec Rafael Mariano Grossi, directeur générale de l’IAEA.
wikimedia.org

Dans une interview accordée à Izvestia, dont la transcription a été publiée sur le site Web du ministère russe des Affaires étrangères, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergei Ryabkov a décrit les relations entre la Russie et les États-Unis comme étant caractérisées par une prévisibilité négative unilatérale. C’est le résultat, a-t-il dit, de la tendance des États-Unis, dans l’ensemble, à refuser à la Russie le rôle d’un acteur indépendant majeur dans les relations internationales tout en essayant d’imposer leur propre approche sur toute une série de questions, y compris la façon dont nous devrions vivre dans notre propre pays.

De l’avis de Ryabkov, la tension autour de l’Ukraine est avant tout un projet géopolitique de Washington, une tentative d’étendre sa sphère d’influence en obtenant de nouveaux instruments pour renforcer ses positions, ce qui, espère Washington, lui permettra à terme de dominer cette région, a-t-il déclaré. « C’est aussi une façon de nous créer des problèmes en mettant en danger notre sécurité. Nous avons ouvertement indiqué qu’il existe des lignes rouges que nous ne permettrons à personne de franchir, et nous avons également certaines exigences, qui ont été formulées de manière extrêmement claire. »

Plus loin dans l’interview, M. Ryabkov a qualifié l’expansion de l’OTAN de l’un des plus grands problèmes de la région euro-atlantique. L’expansion effrénée de l’OTAN au cours des dernières décennies a montré que les avancées, les promesses et les engagements occidentaux n’ont que peu de valeur s’ils ne sont pas formalisés juridiquement. Les dirigeants soviétiques, puis russes, ont été informés par des responsables que l’OTAN ne s’étendrait pas vers l’est, a-t-il déclaré. Nous constatons que la situation est diamétralement opposée.

Je tiens à souligner que la liberté d’adhérer à des alliances ne peut être absolue, a poursuivi M. Ryabkov en référence à la politique de la porte ouverte de l’OTAN. Il en est ainsi dans les sociétés humaines, votre liberté s’arrête là où commence celle des autres. Il doit y avoir des frontières claires et des obligations et responsabilités mutuelles. C’est pourquoi l’affirmation que l’on est libre des alliances est toujours contrebalancée par l’affirmation que cela ne doit pas se faire au détriment de la sécurité des autres États.

L’expansion de l’OTAN est depuis longtemps en conflit violent avec ce principe, a déclaré Ryabkov. Nous continuerons à dire à nos adversaires, tant les États membres de l’OTAN que les non-membres, qui voudraient rejoindre l’alliance, qu’il est impossible de faire les deux choses simultanément. Par conséquent, il ne devrait pas y avoir de nouvelle expansion de l’OTAN.


#Russie #EtatsUnis #OTAN #SergeiRyabkov