« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

La portée de l’Institut Schiller reconnue dans Le Figaro et Le Monde

26 avril 2019

Alors que s’ouvre à Pékin, en présence de trente sept chefs d’Etats, le deuxième sommet consacré à l’Initiative une Ceinture une Route, une page publi-rédactionnelle dans Le Figaro et le Monde dans leurs éditions respectives du 26 avril, met en avant la rôle de l’Institut Schiller dans ce changement de paradigme.

Dans une brève intitulée Tout savoir sur un « Pont terrestre mondial », Ge Wenbo, journaliste au Quotidien du Peuple, y présente la conférence de l’Institut Schiller du 6 novembre dernier organisée à l’occasion du lancement de son dossier « Les Nouvelles Routes de la soie, pont terrestre mondial, pour en finir avec la géopolitique ».

Il cite notamment Helga Zepp-LaRouche, présidente et fondatrice de l’Insitut Schiller « Contrairement aux analystes transatlantiques, trop souvent prisonniers d’un logiciel ’géopolitique’ » au sein duquel le vainqueur remporte la mise au détriment du vaincu, nous tentons ici de démontrer qu’un nouveau paradigme ’gagnant-gagnant’ est non seulement possible mais surtout indispensable. Si les Nouvelles Routes de la soiesoivent être connues pour l’opportunité majeure en matière de commerce international qu’elle représentent, elles sont aussi et surtout, en tant qu’alternative multilarérale à la mondialisation financière, un véritable levier de relance économique et une chance pour la paix".

La photo accompagnant la version parue dans Le Figaro devrait faire réfléchir les décideurs français puisqu’il s’agit d’un navire de charge CSCL STAR parti de Shangaî pour rejoindre Le Havre un mois plus tard. Or, ce port si crucial pour notre économie nationale en est encore à attendre la réalisation des indispensables aménagements (comme la « fameuse » chatière pour une somme dérisoire au regard des enjeux) qui traînent depuis des décennies, alors que les autres pays, à commencer par les riverains de la Mer du Nord, ont mis les bouchées doubles pour se positionner en tête.