« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Interventions

Déclaration d’Helga Zepp-LaRouche

Pourquoi il faut annuler les manœuvres de l’OTAN « Defender Europe-2020 »

16 mars 2020

« Il faut immédiatement mettre un terme aux manœuvres en cours de l’OTAN en Europe de l’Est, notamment l’exercice militaire Defender Europe-2020 impliquant près de 40 000 soldats », a souligné la présidente et fondatrice international de l’Institut Schiller Helga Zepp-LaRouche dans son émission hebdomadaire du 11 mars relayée par internet.

« De toute évidence, le virus n’épargnera pas les militaires. Et avoir ce type d’opération quand vous avez une menace imminente pour la santé publique, est vraiment quelque chose qui n’a aucun sens. Cette manœuvre de l’OTAN doit cesser. »

En premier lieu, ces manœuvres se font aux frontières de la Fédération de Russie. Or, au moment de la réunification allemande en 1989 et de la dislocation de l’URSS en 1991, les pays occidentaux s’étaient engagés (oralement) à ne jamais étendre l’OTAN aux frontières immédiates de la Russie.

Au lieu de telles actions géopolitiques provocatrices et imprudentes, a ajouté Zepp-LaRouche : « on devrait plutôt se mobiliser pour un sommet des quatre puissances comme feu mon époux Lyndon LaRouche l’avait spécifié », et ceci afin de faire face ensemble aux crises existentielles auxquelles la planète est confrontée. « Parfois, lorsque vous êtes dans une vraie crise, c’est uniquement lorsque vous atteignez un niveau de pensée complètement nouveau, à savoir l’idée qu’aujourd’hui, les principaux pays du monde - les États-Unis, la Russie, la Chine et l’Inde, au minimum ; et puis d’autres pays pouvant s’y joindre, doivent se retrouver, que vous pouvez trouver une solution. »

« On ne peut pas simplement continuer avec des politiques qui se sont révélées être un échec ; cela doit absolument cesser. Je ne vois aucun signe que l’establishment européen est prêt à changer sa façon de penser. Cela signifie simplement que nous avons besoin d’une mobilisation de la population, car cela devient une crise existentielle majeure pour nous tous, et nous devons prendre la responsabilité de faire naître un nouveau paradigme - un paradigme de coopération. Et, c’est uniquement grâce à cela qu’on pourra résoudre la plupart des problèmes, y compris la pandémie de coronavirus. Nous devons changer le regard que portent l’establishment transatlantique vers la Chine et la Russie. Rappelons que pour l’instant, la politique visant à provoquer des changements de régime sous prétexte de répandre ‘la démocratie et les droits de l’homme’, est une de ces idées impérialistes et colonialistes qui doivent disparaître ».

Mme Zepp-LaRouche a conclu : « Nous avons besoin d’une pensée complètement nouvelle : nous sommes dans une période comparable à ‘l’âge des ténèbres’ que l’Europe a connu au XIVe siècle lorsque la peste noire a tué un tiers de la population européenne, et les gens sont devenus fous ! On voit déjà, dès aujourd’hui, des signes de folie semblable. Pour contrer cela, il faut invoquer le type d’optimisme qui animait les penseurs et poètes à l’origine de la Renaissance européenne au début du XVe siècle. Les gens doivent identifier ce défi culturel et le prendre à cœur ».

Le 12 mars, le site français Opex360.com a précisé :

« La semaine passée, le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, avait affirmé qu’il n’était pas encore question d’annuler les exercices prévus durant les prochains mois par l’organisation, malgré l’épidémie de coronavirus Covid-19. Mais ‘c’est quelque chose que nous évaluerons au fur et à mesure de l’évolution de la situation’, avait-il dit, avant d’expliquer que l’accès des visiteurs au siège de Bruxelles venait d’être restreint et que les ‘commandants militaires’ avaient ‘reçu des conseils pour limiter la propagation du virus’.

Depuis, le général Salvatore Farina, chef d’état-major de l’Esercito Italiano [forces terrestres italiennes] a été positif au Covid-19, ce qui lui vaut d’être actuellement placé en quarantaine. « Seulement, il avait auparavant participé à une réunion de l’Otan à Wiesbaden [Allemagne], où il a, a priori, contaminé deux officiers danois.

« Cela étant, la situation évolue rapidement. En Norvège, où un cas avait été détecté à la caserne de Skjold il y a quelques jours, Oslo a finalement décidé d’annuler l’exercice Cold Response 2020, auquel devaient participer 400 militaires français de la 27e Brigade d’Infanterie de Montagne [BIM] à partir du 12 mars. Jusqu’alors, il n’était question que d’adapter ces manoeuvres, notamment après que l’état-major finlandais a annoncé qu’il n’y participerait pas… en raison du coronavirus.

« Alors que l’Italie a pris des mesures drastiques pour freiner la progression de l’épidémie et que le nombre de personnes touchées ne cesse d’augmenter en Europe, la question de maintenir l’exercice Defender Europe 2020, d’une ampleur inédite depuis 25 ans, est désormais posée.

« Pour rappel, ce dernier prévoit le déploiement en Europe de 20.000 militaires américains avec leurs équipements [soit l’équivalent de 3 brigades blindés, une d’artillerie et une autre de logistique] afin de prendre part à une série de manœuvres dans dix pays européens, comme Saber Strike et Swift Response. En tout, près de 40.000 soldats de l’Otan sont appelés à être mobilisés pour participer à ces exercices. »