« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Approfondir > Science de l’esprit humain

L’humour de Beethoven - Colère pour un sou perdu

16 décembre 2021

En ce 16 décembre, jour anniversaire de la naissance de Beethoven, l’Institut Schiller lui souhaite un très bon anniversaire !

Personne ne sait vraiment quelle est l’histoire derrière le Rondo a capriccio, op.129 intitulé Colère pour un sou perdu.
Si le titre Wuth über den verlornen Groschen ausgetobt in einer Kaprize (« Colère à cause du sou perdu déchargée dans un Caprice ») n’est probablement pas de Beethoven lui-même, l’indication « caprice léger » sur la page de garde du manuscrit original est bien de sa main.
Quoi qu’il en soit, il semble vraisemblable que, dans cette pièce, Beethoven se moque de ceux qui sont obsédés par des choses insignifiantes et évoque avec humour leur rage débordante.
Écoutez et dites-nous ce que vous en pensez !