« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Interventions

L’Institut Schiller, membre fondateur du think tank de CGTN

20 décembre 2019

Dans le cadre du troisième Sommet mondial des médias qui s’est tenu le 4 décembre à Shangai, la chaîne de télévision chinoise à rayonnement international CGTN (China Global Television Network) a fondé le 4 décembre le CGTN Think Tank en présence de quelque 300 personnalités du monde politique, des médias et des affaires. Ce nouveau groupe de réflexion compte établir « des relations de coopération avec 50 éminents think tanks internationaux, afin de faire mieux comprendre les développements mondiaux et de promouvoir la communication entre différentes cultures », selon un communiqué du réseau.

Parmi les membres fondateurs présents pour l’occasion, citons Helga Zepp-LaRouche, fondatrice et présidente de l’Institut Schiller international, ainsi que des présidents d’associations dédiées au dialogue des civilisations, de chambres de commerce et d’autres institutions similaires.

Prenant la parole au cours de la première session, Helga Zepp-LaRouche a évoqué la crise du système financier occidental et l’urgence d’une nouvelle conférence de type Bretton Woods pour instaurer un nouveau système cohérent avec l’esprit des Nouvelles Routes de la soie. Elle a souligné la nécessité pour les États-Unis et l’Europe de se lancer dans la coopération avec l’Initiative une ceinture une route (ICR), en vue d’assurer l’industrialisation de l’Afrique et la reconstruction de l’Asie du Sud-ouest. Elargir l’ICR pour en faire un Pont terrestre mondial, a-t-elle expliqué, poserait également les bases pour la dissolution de l’OTAN. « L’OTAN est non seulement ‘en état mort cérébrale’ mais elle est obsolète, car elle ne représente plus l’intérêt de ses pays membres. » Par contre, la coopération internationale autour de l’ ICR permettrait de « créer une nouvelle architecture de sécurité internationale. Et si beaucoup pourraient penser qu’il s’agit d’une conception utopique, c’est le seul moyen de sortir d’une crise existentielle pour toute l’humanité. »

Par ailleurs, Helga Zepp-LaRouche a eu des entretiens privés à Beijing et a été interviewée par la China Radio International en langue anglaise (voir http://chinaplus.cri.cn/podcast/detail/1/190097, à partir de 13’15’’).

Lors d’une discussion le 7 décembre avec ses collaborateurs, Mme Zepp-LaRouche a souligné à quel point ses interlocuteurs chinois sont inquiets de la détérioration de leurs relations avec les Etats-Unis et des attaques qui pleuvent contre leur pays, et ne voient aucune solution à court terme. En outre, même s’ils sont informés de la campagne de destitution menée contre Donald Trump, ils ne voient pas la portée du véritable coup d’Etat auquel on assiste aux Etats-Unis. Quant à la crise financière, bien que ses interlocuteurs soient plutôt bien informés de la situation mondiale, la plupart ne reconnaissent pas la gravité du krach qui s’annonce.