« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Conférences > Après deux mois de cette nouvelle administration américaine, le monde à la (...)

Visioconférence internationale des 20 et 21 mars

Mettre un terme à l’esclavage par la dette

Quatrième table ronde

28 avril 2021

Fred Wills, ancien ministre des affaires étrangères du Guyana de 1975 à 1978, co-fondateur de l’Institut Schiller

La vidéo est extraite d’une conférence de janvier 1988


Fred Wills, la vision et l’engagement d’un homme d’exception

Le 27 septembre 1976, le ministre des Affaires étrangères du Guyana, Frederick Wills, reprenait et défendait en substance, devant l’Assemblée générale des Nations Unies, la déclaration finale du Vème Sommet des non-alignées qui venait de se tenir un mois auparavant à Colombo (Sri-Lanka) : « un autre pas vers la mise en place d’un nouvel ordre économique mondial et notamment (...) un nouveau système monétaire et financier ». Les non-alignés avaient notamment demandé, rejoignant ainsi une proposition phare de Lyndon LaRouche, la création d’une « Banque des pays en développement » pour fournir du capital en vue de développement des pays du tiers-monde.

Pour Fred Wills, « Le FMI et le système monétaire de Bretton Woods doivent laisser place à des structures alternatives telles que des banques internationales pour le développement (...) L’obstacle de la dette et du service de la dette est devenu majeur. Les pays en développement ne peuvent se permettre d’abandonner leurs revendications faites à Colombo le mois dernier au sujet de mesures d’annulation, de rééchelonnement et de moratoires sur la dette. Nous ne pouvons pas nous permettre d’hypothéquer le futur des générations à naître en nous soumettant à des remboursements lourds du capital et à un service de la dette écrasant. Le temps est venu d’un moratoire. »

A la fin de sa carrière politique, Frederick Wills, qui enseigna aux Etats-Unis à l’université Rutgers (New Jersey), fonda avec Mme LaRouche l’Institut Schiller en 1984.

A lire aussi :

Toute la conférence

Dans cette conférence