« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Conférences

Visioconférence internationale du 8 mai 2021

L’effondrement moral du monde transatlantique appelle à un nouveau paradigme

22 avril 2021

INVITATION ET INSCRIPTION

Et bien qu’un homme croie vraiment savoir, il expérimente pourtant facilement
que ce qu’il croit savoir peut être mieux connu.

— Le cardinal Nicolas de Cues, organisateur du Concile de Florence, 1439.

Peu de gens sont aujourd’hui conscients du danger aigu qui menace notre civilisation, à cause du risque de guerre nucléaire. Parmi les rares personnes à mettre en garde contre ce danger, on trouve Tulsi Gabbard (ancienne membre du Congrès, vétéran militaire et candidate à la présidence), qui, dans une émission avec Tucker Carlson il y a environ deux semaines, a souligné que si une guerre éclatait, elle serait nucléaire, toucherait le territoire des États-Unis et ne laisserait aucun survivant.

Les tensions croissantes entre la Russie et les États-Unis, la Chine et les États-Unis, toutes des puissances thermonucléaires, peuvent provoquer l’impensable. La folie de jouer au jusqu’au-boutisme nucléaire, comme le prévoient les doctrines militaires américaines telles que « Frappe planétaire rapide ! », équivaut à frotter une allumette dans un bâtiment plein de gaz. Les premiers instants d’un tel conflit en seront aussi les derniers. 

Un analyste de Collège naval de guerre des Etats-Unis, Lyle Goldstein, a lancé un avertissement similaire, déclarant qu’une guerre nucléaire avec la Chine pourrait mettre fin à la vie sur Terre. Sur le même sujet, le journaliste d’investigation Caitlin Johnstone vient de publier plusieurs articles, affirmant que le danger de guerre nucléaire est totalement sous-estimé. En étudiant ce tableau stratégique et l’évolution de ces différents scénarios, c’est un euphémisme de dire qu’il est grand temps de se réveiller !

La conférence du 8 mai se déroulera en deux sessions.

La première portera sur la situation stratégique, la deuxième, sur le travail du Comité pour la coïncidence des opposés que nous avons créé afin de bâtir un mouvement anti-malthusien se battant pour que chaque pays dispose d’un système de santé moderne. 

Nous allons présenter ce qu’il faut faire pour mettre fin à la pandémie et à la famine qui frappent de nombreux pays, aggravées par les sanctions infligées à certains d’entre eux (Syrie, Yémen, Haïti, etc.). Nous exigeons la levée de toutes les sanctions, qui sont une forme brutale de guerre contre les plus pauvres, contre les enfants, les personnes âgées, ceux qui ne peuvent pas vraiment s’aider eux-mêmes.

Si rien n’est fait, nous nous dirigeons vers un désastre. Nous lançons donc ici un appel à l’action pour faire comprendre au plus grand nombre que nous devons changer la donne et, plus que jamais, nous vous invitons à rejoindre, à soutenir et à devenir membre de l’Institut Schiller.


1ère session : samedi 8 mai, 15h00 HNEC (Heure normale d’Europe centrale) / 9h00 EDT (Eastern Daylight Time)

La marche folle de l’histoire : l’humanité peut-elle encore éteindre la mèche déjà allumée de la guerre thermonucléaire ?

  • Discours d’ouverture
    Helga Zepp-LaRouche, présidente de l’Institut Schiller
  • Restaurer le droit international : respecter la souveraineté pleine et entière de la Syrie
    Bouthaina Shaaban, conseillère politique et médiatique auprès de la présidence syrienne
  • La coopération plutôt que l’affrontement
    Col. Richard H. Black (US), ancien sénateur de Virginie, ancien chef de la division du droit pénal de l’armée américaine au Pentagone, Etats-Unis
  • Sanctions économiques unilatérales : immoralité et arrogance des grandes puissances
    Hans Koechler, professeur de philosophie à l’université de Vienne, président de l’Organisation internationale du progrès, Autriche
  • Les sanctions d’Obama ont saboté le développement Japon-Russie
    Daisuke Kotegawa, ancien fonctionnaire du ministère des Finances, ancien représentant du Japon au FMI, Japon
  • La gouvernance mondiale - une réponse de la Chine et de la Russie
    Wilfried Schreiber, chercheur au World Trends Institute for International Politics, Potsdam, Allemagne
  • Réflexions pour une nouvelle politique étrangère
    Eric Denece, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement, France
  • Restaurer l’amitié naturelle entre la Chine et les Etats-Unis
    Caleb Maupin, journaliste et analyste politique, fondateur du Center for Political Innovation, Etats-Unis
  • 2ème session : samedi 8 mai, 19h00 HNEC / 13h00 EDT

    La méthode de la coïncidence des opposés : seul un effort sanitaire international, éliminant les sanctions, peut inverser une pandémie mondiale.

  • Remarques introductives
    Helga Zepp-LaRouche, présidente de l’Institut Schiller
  • Adhérer ou mourir : pourquoi une plateforme internationale de santé protégerait chacun d’entre nous
    Dr Joycelyn Elders, ancienne ministre de la Santé des États-Unis
  • Rapport du Comité sur la coïncidence des opposés au Mozambique
    Kadijah Lang, président du Conseil des affaires internationales de la National Medical Association (NMA), président de la Golden State Medical Association, Etats-Unis
  • Rapport sur le projet pilote d’aide au Mozambique - Vers une mobilisation à l’échelle internationale
    Marcia Baker, comité de rédaction de l’Executive Intelligence Review, Etats-Unis
  • Notre espèce pourra-t-elle survivre après avoir frôlé la mort ? Un point de vue du Pérou
    Luis Vasquez, Institut Schiller, Pérou
  • Rapport du comité de la coïncidence des opposés à Washington, D.C.
    Dr Walter Faggett (US), ancien médecin-chef du département de la santé de Washington D.C., co-président du DC Ward 8 Health Council, et Genita Finley, étudiante en médecine, Howard University, Etats-Unis
  • Les dirigeants de la protestation agricole allemande : le Green Deal détruit les agriculteurs, la nourriture et les gens
    Rainer Seidl, et Alf Schmidt, agriculteur indépendant Land schafft Verbindung, LsV, Allemagne

  • Physician, Heal Thy Self : sauver une nation en crise par l’amour
    Pasteur Robert Smith, de la New Bethel Missionary Baptist Church, Detroit, Michigan, président du Foreign Mission Board de la National Baptist Convention, Etats-Unis
  • Ils savaient ou auraient dû savoir : les cas du Venezuela et du Chili
    Antonio Sanchez , Mouvement de jeunes international de LaRouche, Venezuela/Chili