« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Conférences

Visio-conférence internationale les 25 et 26 avril 2020

L’existence de l’humanité dépend de la création d’un nouveau paradigme !

3 avril 2020

Présentation succinte

La crise sanitaire nous met face à la nécessité d’un changement politique qui ne doit ni se limiter à nos frontières ni aux semaines à venir. Crise financière, guerre du pétrole, pression par la dette, inquiétudes pour l’Afrique, l’Inde et les pays en développement, Lyndon LaRouche avait prévenu dès 1974 des causes de ce qui nous arrive aujourd’hui. L’ordre occidental se délite devant nous, entre austérité et absence de solidarité, pendant que la Chine propose depuis plusieurs années un ordre de coopération et de développement des peuples.

Cette visio-conférence réunira scientifiques, économistes et personnalités de différents pays.

Voir programme détaillé ci-dessous

.
.

Invitation à la visio-conférence internationale de l’Institut Schiller

.

Cette conférence se déroulera à un moment de l’histoire qui met à l’épreuve notre aptitude morale à survivre. Avant même le déclenchement de cette double crise provoquée par la pandémie de coronavirus et le krach financier en cours, il était évident que l’ancien ordre mondial – visant à instaurer un monde unipolaire après la dissolution de l’Union soviétique – était en pleine désintégration.

Avec la propagation de la pandémie et le choix des banques centrales de « larguer de l’argent par hélicoptère », nous voici arrivés exactement à la situation contre laquelle Lyndon LaRouche avait mis en garde en août 1971, lorsqu’il prévoyait que les politiques monétaristes de taux de change flottants, adoptées par le président Nixon après l’abandon du système de Bretton Woods, allaient conduire à une nouvelle dépression, portant en elle le danger d’un nouveau fascisme.

Depuis 1974, LaRouche et son équipe scientifique n’ont cessé d’alerter contre ce risque, publiant de nombreuses études qui mettent en évidence le danger de voir réapparaître d’anciennes maladies et surgir de nouvelles pandémies, à cause des politiques d’austérité imposées au secteur en développement par la Banque mondiale et le FMI.

Les pays occidentaux ne sont pas davantage épargnés, suite au démantèlement de leurs systèmes de santé publique, autrefois excellents mais aujourd’hui sacrifiés à la recherche de profits financiers rapides, inspirée du secteur privé. Cela démontre de manière flagrante la myopie des classes dominantes des pays dits libéraux, un des nombreux symptômes d’un système défaillant.

L’absence de solidarité au sein de l’alliance occidentale en ces temps de crise, entre les États-Unis et l’UE d’une part, et entre l’UE et ses États membres, de l’autre, est un autre symptôme, sans parler du mépris dédaigneux affiché envers la souveraineté et la vie des populations des nations en développement. Avant même l’émergence de la pandémie, la crise morale de l’UE était devenue flagrante aux yeux du monde entier, à travers les politiques menées envers les réfugiés et les migrants.

A l’opposé, l’Initiative une ceinture, une route (ICR) de la Chine, traçant les Nouvelles Routes de la soie, offre, pour la première fois dans l’histoire, une réelle perspective au secteur en développement pour surmonter la pauvreté et le sous-développement. Depuis son lancement en 2013, 153 pays ont adhéré à l’ICR. En la comparant aux projets de développement destinés à tous les continents, élaborés par LaRouche et son mouvement depuis les années 1970, on constate une grande affinité entre les deux. Elle s’exprime dans plusieurs études (notamment dans La Nouvelle Route de la soie devient le Pont terrestre mondial), qui offrent un modèle pour le développement de notre planète. Ce projet représente également la plateforme économique pour un nouveau paradigme dans les relations internationales, seul capable d’arrêter la double pandémie de COVID-19 et le cancer spéculatif mondial, qu’on évalue à environ 1,8 quadrillion de dollars.

Malheureusement, la plupart des gouvernements libéraux du monde ne veulent pas réfléchir aux causes de l’échec de leur système, et encore moins accepter de coopérer avec le nouveau système proposé par l’ICR - même dans la situation d’effondrement pandémique et financier que nous vivons. Dans ces conditions, poursuivre l’affrontement géopolitique fait peser une menace sur l’existence même de toute la civilisation humaine.

C’est pourquoi Helga Zepp-LaRouche a renouvelé la proposition formulée par son défunt mari Lyndon LaRouche, pour qui seule la combinaison des quatre pays les plus puissants – États-Unis, Chine, Russie et Inde, pouvant être rejoints par d’autres – pourrait mettre à l’ordre du jour la création d’un nouveau paradigme mondial. Elle a appelé à un sommet d’urgence entre les présidents Donald Trump, Xi Jinping, Vladimir Poutine et le Premier ministre Narendra Modi, afin de lancer sans délai la réorganisation du système financier en faillite par le biais d’un Nouveau Bretton Woods, débouchant sur une nouvelle approche de coopération internationale dans le domaine stratégique, la recherche scientifique, l’économie physique et une nécessaire renaissance culturelle.

L’Institut Schiller tiendra cette vidéo-conférence internationale les 25 et 26 avril prochains. Elle réunira des experts de haut niveau, venus de différentes parties du monde, pour débattre en direct des principes fondateurs du nouveau paradigme à mettre en place afin de garantir l’existence durable de l’espèce humaine.

Cette conférence sera également l’occasion de présenter le premier volume de l’édition en cours des Œuvres complètes de Lyndon LaRouche, qui contiendra certains de ses écrits fondamentaux sur l’économie physique.

.

Format de la Conférence :

Cette conférence internet sera diffusée en direct pour les participants inscrits. Les conférenciers, connectés par vidéo, auront la possibilité de dialoguer entre eux pendant les périodes de discussion. Les participants inscrits à la conférence pourront poster des questions à et participer par écrit aux débats.

.

PROGRAMME :

SAMEDI 25 AVRIL

10h00 heure de la côte est des Etats-Unis ; 16h00 heure d’Europe centrale

Dans le programme, l’horaire donné est celui du fuseau horaire d’Europe centrale - HECN

Panel 1

L’urgence de remplacer la géopolitique par un nouveau paradigme dans les relations internationales

16h00 : Dennis Speed, Modérateur, Institut Schiller

  • Remarques d’ouverture et introduction

16h15 : Helga Zepp-LaRouche, fondatrice et présidente de l’Institut Schiller

  • Discours d’ouverture

16h55 : Dmitriy Polyanskiy, 1er représentant permanent adjoint auprès de la mission permanente de la Fédération de Russie auprès des Nations unies

17h10 : S. E. l’Ambassadeur Huang Ping, Consul général de la République populaire de Chine à New York

  • Pour un avenir meilleur : Proposition de principes nécessaires pour assurer des relations pacifiques et productives entre la Chine et les États-Unis

17h25-18h : Questions-Réponses avec Helga Zepp-Larouche et les représentants de la Russie et de la Chine

18h : Jacques Cheminade, Président de Solidarité et Progrès, France

  • L’Europe dont nous n’aurions pas à rougir

18h20 : Michele Geraci Économiste italien, ancien sous-secrétaire au ministère du développement à Rome

18h30 : Bassam El Hachem, professeur, sociologue, Université du Liban, militant

  • Le Liban au miroir de la crise mondiale

18h40-19h15 : Questions-Réponses

19h15 : Helga Zepp-LaRouche

  • Présentation de la LaRouche Legacy Foundation (Fondation pour l’Héritage de LaRouche)

19h30-20h : Questions-Réponses

Panel 2

Pour une meilleure compréhension du fonctionnement de notre univers

21h : Megan Beets, Benjamin Deniston, Jason Ross, équipe scientifique du LaRouchePAC

  • En défense de l’espèce humaine

21h40 : Jean-Pierre Luminet, PhD, astrophysicien, chercheur émérite au Centre national de la recherche scientifique (CNRS)

  • « Invention libre » dans la découverte créative

22h : Michel Tognini, astronaute, membre fondateur de l’Association des explorateurs de l’espace

  • L’amitié entre astronautes : un précédent exemplaire en matière de coopération internationale

22h15 : Walt Cunningham, astronaute d’Apollo

  • Apollo 7 : Les réflexions d’un astronaute

22h30 : Marie Korsaga, PhD, astrophysicienne, Burkina Faso

  • La nécessité de l’éducation scientifique pour la jeunesse africaine

22h45 : Sénateur Joe Pennacchio, sénateur de l’État du New Jersey, 2008

  • Faire de la fusion nucléaire une réalité

22h50 : Will Happer, PhD, professeur émérite de physique, Université de Princeton

  • L’histoire intérieure de la science contemporaine

23h05 : Guangxi Li, MD, PhD Académie chinoise des sciences médicales, Beijing Médecine chinoise

  • Traitement du COVID-19

23h20-00h00 : Questions-Réponses

DIMANCHE 26 AVRIL

11 h 00 heure de la côte est des Etats-Unis ; 17h00 heure d’Europe centrale

Dans le programme, l’horaire donné est celui du fuseau horaire d’Europe centrale - HECN

Panel 3

La créativité comme caractéristique distinctive de la culture humaine : la nécessité d’une renaissance classique

17h : Beethoven, « An die ferne Geliebte », op. 98, John Sigerson, ténor, Margaret Greenspan, piano

17h15 : Lyndon LaRouche, économiste et homme politique américain, extrait vidéo

  • « J’ai insisté pour que la musique soit intelligible ! »

17h20 :Helga Zepp-LaRouche, fondatrice et présidente de l’Institut Schiller

17h40 : William Warfield, baryton

  • Une offrande musicale poétique

17h45 : Willis Patterson, baryton-basse, professeur émérite / doyen associé de l’École de musique, de théâtre et de danse de l’Université du Michigan.

  • La présence du principe classique dans la musique folklorique

18h10 : John Sigerson, directeur musical du Schiller Institute, co-auteur du manuel A Rudiments of Tuning and Registration

  • Le pouvoir physique de la poésie et musique classique

18h30 : Eugene Simpson, professeur émérite de littérature vocale et chorale, Rowan University of New Jersey, Conservateur fondateur de la collection Hall Johnson

  • Hall Johnson et le rêve Dvorák : du chant spirituel au chant artistique

19h : Diane Sare, fondatrice et codirectrice, Schiller Institute NYC Chorus

  • Sur l’emploi du « chœur » en politique

19h25 : Gregory Hopkins, fondateur et directeur artistique, Harlem Opera Theatre

  • Salutations de la conférence

19h30-20h15 : Discussion et Questions-Réponses

Panel 4

La science de l’économie physique

21h : Dennis Small, directeur de l’Institut Schiller pour l’Amérique latine

  • L’héritage de LaRouche : Fondation de la science moderne de l’économie physique

21h30 : Sébastien Périmony, représentant de l’Institut Schiller France

  • Quand l’Afrique se tourne vers les étoiles

21h45 : Cédric Mbeng Mezui, Auteur, expert du secteur financier, think tank FinanceAfrika, Gabon

  • Libérer le potentiel de l’Afrique - Idées d’Alexander Hamilton

22h : Phillip Tsokolibane, leader de LaRouche Afrique du Sud

  • Faire de l’Afrique une puissance économique au bénéfice de toute l’humanité

22h15 : Mme Yang Yan, conseillère politique, Ambassade de la République populaire de Chine à Paris

  • Coopération franco-chinoise en Afrique

22h25 : Agriculteurs Américains :

Bob Baker, États-Unis, Co-coordinateur agricole de l’Institut Schiller

Joe Maxwell, ancien lieutenant-gouverneur du Missouri, co-fondateur de Family Farm Action Alliance

Tyler Dupy, directeur de la Kansas Cattlemen’s Association

Frank Endres, Californie, membre de la National Farmers Organisation depuis 63 ans

Bill Bullard, Montana, PDG R-CALF USA

Jim Benham, membre du Conseil national, National Farmers Union, Indiana

Mike Callicrate, Kansas, éleveur indépendant de bétail

  • Nourrir l’avenir : manger est un droit moral. Un dialogue avec les agriculteurs américains

22h55 : Mario Roberto Morales, professeur, écrivain et récipiendaire du Prix ​​national de littérature « Miguel Angel Asturias » du Guatemala, 2007, Guatemala

  • Économie productive vs. économie spéculative : un point de vue de l’Amérique centrale

23h05 : Jack Lynch, Consultant, ancien vice-président First Midwest Bank of Illinois, États Unis

  • Rétablir le Glass-Steagall

23h15 : Daisuke Kotegawa, directeur de recherche au Canon Institute, ancien fonctionnaire du ministère des Finances du Japon, ancien directeur exécutif du Japon FMI

  • L’absence de réponse à la cause de l’effondrement financier de 2008 a provoqué un effondrement de la santé publique

23h20 : Ellen Brown, présidente du Public Banking Institute, États-Unis

  • Du crédit productif, pas une dette prédatrice

23h25-00h00 : Séance de questions-réponses

FIN