« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > L’hebdo d’Helga Zepp-LaRouche

Se mobiliser contre le risque d’un nouvel âge des ténèbres

vidéo en anglais

16 avril 2020

  • A moins d’une mobilisation pour une vraie politique de santé internationale, le risque existe d’un nouvel âge des ténèbres.
  • La pandémie, couplée à l’effondrement financier, se présente comme un test pour l’humanité à un moment où nombreux sont ceux qui renvoient les pays pauvres à leur sort, quand ils ne promeuvent pas ouvertement une réduction de population en estimant que les profits viennent avant la vie humaine.
  • Des scènes réminiscentes de périodes particulièrement sombres de notre histoire se présentent partout : personnes âgées laissées sans soins, prisonniers contaminés par le virus, chaînes d’alimentation rompues et provoquant des émeutes, etc.
  • Le confinement est certes une épreuve, en particulier pour ceux vivant dans des petits appartements mais il est, à ce jour, le seul moyen d’enrayer la pandémie en l’absence de tests massifs et de remèdes éprouvés.
  • La campagne visant à blâmer la Chine pour la pandémie est non seulement stupide mais d’une grande bassesse et profondément malhonnête. Sans surprise, elle émane de milieux liés au renseignement, principalement depuis la Grande-Bretagne.
  • La Chine a, contrairement à ce que disent les medias occidentaux, fait le maximum possible pour communiquer sur la maladie et démontré - par les mesures mêmes qu’elles prenaient - combien le COVID-19 était redoutablement contagieux et meurtrier.
  • La campagne contre la Chine n’a rien à voir avec le coronavirus mais avec émergence de celle-ci sur la scène mondiale et la peur, chez les géopoliticiens et les ultralibéraux, d’un renversement de l’ordre unipolaire.
  • Mme Zepp-LaRouche invite tout un chacun à rejoindre notre mobilisation pour un « Projet Apollo » et à garantir que la conférence des 25 et 26 avril soit le point de rassemblement des citoyens qui veulent agir.