« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Appels

Pétition de l’Institut Schiller pour la mise en place d’une infrastructure sanitaire mondiale

19 mai 2020

.
.
Suite à sa conférence en ligne des 25 et 26 avril, l’Institut Schiller diffuse la pétition suivante au niveau mondial.

Nous, les soussignés, soutenons l’appel de la fondatrice de l’Institut Schiller, Helga Zepp-LaRouche, en faveur d’une infrastructure sanitaire et économique mondiale pour faire face à la pandémie de coronavirus et aux conditions de sous-développement (tant économique que scientifique) qui nous ont rendus vulnérables à cette maladie.

La pandémie de coronavirus qui balaie le monde, ainsi que l’impact économique des mesures sanitaires prises pour la combattre, révèlent le manque inexcusable de développement de l’espèce humaine et exigent une approche globale non seulement pour guérir du coronavirus qui nous menace, mais aussi pour vaincre le sous-développement qui risque d’exiger un lourd tribut en termes de vies humaines.

Alors que les systèmes de santé sont débordés, y compris dans des régions développées comme le nord de l’Italie, quelles sont les perspectives pour les nations moins développées, qui souffrent d’une grave pénurie d’infrastructures sanitaires et n’ont pas accès à l’eau potable, à un système de santé, à une alimentation suffisante ?

Comment peut-on se confiner chez soi pendant des semaines quand on est tributaire d’un revenu au jour le jour pour subvenir aux besoins de sa famille ? Comment peut-on se laver correctement les mains sans eau propre ? En l’absence de lits de réanimation, comment les médecins peuvent-ils sauver la vie d’un malade présentant de graves symptômes de Covid-19 ?

Alors que la grave souffrance causée par le coronavirus capte toute notre attention, qu’en est-il des 800 000 enfants de moins de cinq ans qui meurent chaque année de maladies diarrhéiques ? Comment assurer la santé des centaines de millions de personnes actuellement frappées par l’insécurité alimentaire ?

Nous appelons à mettre en place une infrastructure mondiale de santé, au sens le plus large. Le monde a besoin de plus d’hôpitaux, de nouveaux lits dans les unités de soins intensifs, de ventilateurs supplémentaires, de beaucoup plus de médecins qualifiés, de nouvelles capacités de production d’équipement de protection individuelle (EPI) et de tests de dépistage en quantité plus importante qu’il n’en existait au début de cette épidémie. Mais cela ne suffit pas. La pauvreté, la malnutrition, le non-accès à l’eau potable et aux infrastructures sanitaires sont aussi des problèmes de santé. Notre dignité commune de membres de l’espèce humaine nous appelle à coopérer pour éliminer la pauvreté, grâce au développement. Le monde entier doit être mis à l’abri des maladies qui nous menacent tous.

Les obstacles entravant une coopération entre les États-Unis, la Chine, la Russie et l’Inde doivent être surmontés pour que le monde ne soit plus jamais terrorisé par une telle menace. Pour réaliser ces objectifs, il faut un nouveau Bretton Woods — des accords internationaux pour un véritable développement économique sur le modèle mis en place par Franklin Roosevelt à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, puis élaborés et actualisés dans les études et les propositions de l’économiste américain Lyndon LaRouche (1922-2019).

Les propositions détaillées de l’Institut Schiller sont disponibles dans le document Mobiliser l’esprit de la « Mission Apollo » pour vaincre les pandémies sur le site https://www.institutschiller.org/Mobiliser-l-esprit-de-la-Mission-Apollo-pour-vaincre-les-pandemies.html

.

.
.