« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Conférences > Finalement, prêt à apprendre l’économie ?

Visioconférence internationale du 14 août 2021

Lyndon LaRouche

2ème session

18 septembre 2021

Pr Abba Lerner


Pr Abba Lerner

On m’a également accusé d’être une sorte de sadique, qui aimerait réduire le niveau de vie des travailleurs, les voir grimacer dans la poussière – je pense que c’est l’expression appropriée pour cela. Principalement parce que je me suis opposé à l’augmentation des salaires et que, dans certaines occasions, j’ai même proposé de les baisser. Ceci doit être compris dans le contexte. Je n’ai jamais cru que cette baisse des salaires appauvrirait les travailleurs ou qu’ils auraient moins à manger. On l’a mal compris : s’il y avait une baisse des salaires monétaires, cela permettrait d’éviter l’inflation, de sorte qu’ils seraient aussi bien avec le salaire monétaire inférieur qu’avec le salaire monétaire supérieur. La grande différence étant qu’il y aurait plus de travail pour plus de gens, ce à quoi je suis favorable.

Lyndon LaRouche

Le problème que le professeur Lerner ne semble pas comprendre, c’est que dans le cours ordinaire des événements, l’enseignement économique dans les universités s’apparente plus à la pratique d’un sacerdoce qu’à un quelconque rapport avec la réalité. C’est simplement quelque chose qu’on apprend, qu’on n’utilise pas beaucoup dans les affaires ; en fait, la plupart des économistes d’affaires ou la plupart des économistes exerçant dans le monde de l’entreprise, n’ont pas de formation en économie, mais généralement en génie industriel, ou dans un autre type de formation.

Cependant, en période de crise, ces abstractions qui sont les sujets sacrés de l’enseignement de l’économie, que vous devez apprendre pour obtenir votre diplôme, principalement, deviennent bien plus que des abstractions. Elles s’associent à des politiques concrètes qui affectent la vie des gens, entraînant des conséquences pour eux. Ainsi, si vous êtes trop coupé de la réalité, si vous considérez ces abstractions comme de simples jouets intellectuels innocents, vous ne pouvez pas saisir le caractère concret, parfois meurtrier, que ces abstractions peuvent avoir en pratique.

C’est pourquoi, du fait que la vie et le bien-être de millions, voire de milliards d’individus sont en jeu, une erreur dans le domaine de l’abstraction n’est pas une erreur intellectuelle. Elle peut s’avérer un crime contre l’humanité.

Un professeur affirmant innocemment que, de son point de vue, l’économie serait mieux organisée si l’on prenait certaines dispositions administratives, ne pense pas nécessairement au type de dispositions qui permettraient de mettre en pratique une proposition aussi innocente. Le professeur Lerner peut bien tenter de dissocier ses politiques économiques de celles appliquées par le gouvernement brésilien et penser s’en détacher grâce à cette abstraction ; cependant, vous ne pouvez pas mettre en œuvre les politiques économiques qui sont recommandées pour le Brésil, sans avoir le type de gouvernement leur permettant de fonctionner. On ne pourrait pas mener le type de politiques qu’il recommande comme une politique d’austérité classique pour réduire le chômage. Je dis « classique », dans le sens où c’est précisément la politique de Schacht à partir de 1933 en Allemagne, dans laquelle on gela les salaires pour éviter l’inflation et augmenter l’emploi.

Il peut s’en détacher personnellement, mais il n’est pas possible pour les politiciens qui acceptent ses conseils de se détacher du type de gouvernement et de procédures permettant à ces abstractions de devenir réalité. Et cela doit être compris, parce qu’aujourd’hui, l’économie n’est plus un simple jouet dans un obscur recoin du sacerdoce académique. Désormais, la politique économique est celle qui détermine la vie, le quotidien et les conditions de vie des gens. La forme que prend la politique économique détermine quel type de gouvernement pourra la mener à bien. Or, le seul type de gouvernement qui puisse mener à bien le type de politique que le professeur Lerner recommande, en toute bonne foi, devrait être un gouvernement bonapartiste ou fasciste.

Il peut, certes, être opposé au fascisme de toutes les fibres de son être. C’était également le cas en Allemagne, où de nombreux économistes, des économistes libéraux, qui proposaient l’austérité, étaient également opposés au régime nazi. Cependant, il y a des hommes qui reprendront ces politiques et les appliqueront, et qui seront, eux, bonapartistes ou fascistes, mais pas le professeur Lerner.

Il doit donc comprendre que ses bonnes intentions ne garantissent pas qu’une fois mises en œuvre, ses politiques fonctionneront comme il les voit sur le plan humain.

Toute la conférence

Dans cette conférence