« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Conférences > Le 75ème anniversaire de la victoire contre le nazisme

75e anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945

Etre vigilant face à l’inquiétante réécriture de la Seconde Guerre mondiale

19 mai 2020

Message de Dmitry Polyanskiy, premier représentant-adjoint de la Fédération de Russie auprès des Nations unies à New York

Chers collègues, chers participants à cette conférence de l’Institut Schiller sur la grande victoire de la Seconde Guerre mondiale,
Mesdames et Messieurs,

C’est un grand honneur pour moi de prendre part à votre événement qui se déroule dans un jour très sacré pour nous, le jour de la victoire sur le fascisme, à laquelle mon pays (l’Union soviétique à l’époque) a apporté la plus précieuse contribution. Cette journée est inscrite dans la mémoire de notre peuple, car chacun, dans mon pays, a des proches qui ont péri dans cette terrible guerre, ou qui y ont participé et ont été mutilés, ou qui travaillaient dans l’économie réelle de notre pays pour aider à stimuler la production militaire et changer le cours de la guerre.

Comme vous le savez, nous n’avons pas provoqué cette guerre, nous ne nous y attendions pas, et cela a représenté un énorme problème pour mon pays et pour l’ensemble de l’humanité : 27 millions de mes compatriotes y ont péri, des civils pour la plupart. Il y eut d’immenses atrocités commises. Il faut, bien sûr, se souvenir de l’Holocauste, et de telles choses ne devraient plus jamais se reproduire. Nous le comprenons tous.

Malheureusement, après le début des années 90, on a vu apparaître des tendances très inquiétantes, des pays qui essaient de réécrire l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, parfois pour intervertir la place des vainqueurs et de ceux qui furent les criminels pendant cette guerre. En Russie et chez certains de nos États voisins, nous faisons de notre mieux pour ne pas permettre une telle interprétation de l’histoire, qui bouleverse absolument tout le cours de la Seconde Guerre mondiale. Nous sommes très inquiets du développement de ces tendances chez certains de nos voisins, où des collaborateurs nazis sont maintenant respectés en tant que « héros » et où les monuments aux vrais héros, aux véritables libérateurs, sont démolis ou déplacés en d’autres lieux, sans en parler à nous ni à leurs proches. Nous pensons que ce n’est pas normal. Nous pensons qu’il faut éviter de tels actes, qui ne sont vraiment pas tolérables dans notre monde. Nous devons respecter la mémoire de ceux qui furent victimes de cette guerre, et être très précis dans la description des événements.

C’est pourquoi des conférences comme la vôtre sont très importantes. Elles mobilisent l’opinion, elles sensibilisent les spécialistes et les experts à cette situation autour de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, et aident les gens à mieux comprendre les sentiments et l’état d’esprit qui règnent dans différents pays du monde, y compris le mien.

Je vous souhaite à tous de réussir dans cette entreprise, et vous pouvez toujours compter sur la Russie pour défendre l’héritage de la Seconde Guerre mondiale, pour honorer les vainqueurs et pour demander des comptes aux auteurs des terribles crimes commis pendant cette guerre.

.