« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Interventions

Comment le Yémen répond aux bombardements anglo-saoudiens

30 novembre 2021

Aujourd’hui, des dirigeants de l’Institut Schiller se sont joints à d’autres personnalités internationales pour participer à une conférence organisée célébrant la « première journée des BRICS » dans la capitale du Yémen, Sanaa, sous les auspices du Premier ministre yéménite Abdulaziz Saleh bin Habtour. La conférence, qui s’est tenue au Collège médical d’urgence, avait été organisée par le Parlement des jeunes BRICS du Yémen et son président, M. Fouad Al-Ghaffari, collaborateur de longue date de l’Institut Schiller, afin de célébrer l’engagement du Yémen à assurer sa pleine indépendance et son développement en travaillant avec les nations des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) et à jouer un rôle clé dans le cadre de la Nouvelle route de la soie lancée par la Chine.

L’événement a eu lieu alors que les Saoudiens poursuivaient une nouvelle vague de bombardements visant la capitale, Sanaa. Pourtant, le gouvernement yéménite l’a jugé si important que le Premier ministre, rejoint par les ministres de l’Enseignement professionnel, des Affaires étrangères et de la Culture, y ont tous participé, rejoints par des parlementaires yéménites et d’autres personnalités nationales. L’agence de presse officielle yéménite Saba News a déjà publié un reportage animé sur l’événement, qui traduit le profond engagement des dirigeants yéménites à contribuer à mettre fin à la domination actuelle du système libéral occidental, en libérant les nations pour qu’elles puissent se développer. Le Premier ministre a exprimé ses remerciements aux amis russes et chinois, ainsi qu’aux autres intervenants qui ont envoyé des messages de solidarité depuis l’Allemagne, l’Inde, la France, l’Irak et les États-Unis d’Amérique.

Sur les onze invités internationaux, le message d’Helga Zepp-LaRouche, présidente de l’Institut Schiller, a été le premier à être diffusé par vidéo pré-enregistré, après le discours d’ouverture du doyen de l’Emergency Medical College. Elle a été présentée comme la « New Silk Road Lady ». Elle a été suivie par Tushar Gandhi, arrière-petit-fils du leader indien Mahatma Gandhi et président de la Fondation Mahatma Gandhi puis Jacques Cheminade, représentant de Solidarité et Progrès, présenté comme ancien candidat à la présidence française. Hussein Askary, de l’Institut Schiller, a ensuite fait une présentation vidéo relantant l’histoire de la collaboration avec les jeunes des BRICS sur le plan de reconstruction du Yémen « Opération Felix » et l’école LaRouche d’économie physique.

Il y avait une représentation russe de haut niveau, avec un message d’Anatoly Karpov, légende des échecs et membre de la Douma. Larisa Zelentsova, la présidente russe de l’Alliance internationale des projets stratégiques des BRICS (iabrics.org) a envoyé un message vidéo. Un message a également été envoyé par Albert Zhukov, fondateur du Golden Chariot Transport Award. Purnima Anand, présidente du Forum international des BRICS (Inde), a également envoyé un message.

Deux messages ont été envoyés des États-Unis, l’un par les organisateurs du mouvement LaRouche, Marsha et Doug Mallouk, et l’autre par la candidate indépendante au Sénat américain de New York, Diane Sare.

Ces discours et messages ont été précédés d’une cérémonie au cours de laquelle le PM bin Habtour a reçu le BRICS Youth Award et le Transport Golden Chariot award. Le ministre des affaires étrangères, Hisham Sharaf, a signé le premier exemplaire de la nouvelle édition du « Programme universitaire de développement durable » des BRICS yéménites, qui est une compilation par Fouad Al-Ghaffari de projets et de travaux en économie centrés sur la méthode économique de Lyndon LaRouche. Un chapitre est consacré à ce que les auteurs ont qualifié de « Cinq clés du progrès de LaRouche », qui sont un remaniement des « Métriques du progrès » du rapport spécial « La nouvelle route de la soie devient le pont terrestre mondial ». Un autre chapitre est consacré à ce dernier rapport spécial. Un chapitre comprend une version courte de l’« Opération Felix » pour la reconstruction du Yémen à partir de 2018, achevée en 2018 en tant que projet conjoint de l’Institut Schiller, des BRICS Yémen et de l’Autorité générale d’investissement yéménite.

De nombreuses références aux résolutions et appels d’Helga Zepp-LaRouche et de l’Institut Schiller concernant le Yémen figurent également dans le livre. Un chapitre est consacré à l’école arabe LaRouche d’économie physique lancée par Askary, avec des liens. Le livre de 160 pages en langue arabe présente les grandes lignes des Objectifs de développement durable 2030 de l’ONU. Mais sur chaque page, les cinq clés de LaRouche sont superposées aux 15 objectifs de développement durable des Nations unies.

Après les déclarations des personnalités étrangères, Al-Ghaffari a fait une présentation de 15 minutes sur l’histoire et la nature des opérations des BRICS du Yémen depuis leur création en décembre 2014.

Le ministre de l’enseignement professionnel a également fait des remarques, et la conférence s’est terminée par une déclaration du Premier ministre bin Habtour.

Les premiers rapports de l’événement sont qu’il a été une surprise pour tout le monde, en raison du haut niveau de la représentation internationale des couches intellectuelles et scientifiques. Il s’agit d’une grande victoire pour le peuple et les dirigeants du Yémen au nom de l’humanité tout entière.

Message d’Helga Zepp-LaRouche

Votre Excellence Monsieur le Premier Ministre Saleh bin Habtour ; Votre Excellence Monsieur Hisham Sharaf, Ministre des Affaires étrangères du Yémen, un bon ami de l’Institut Schiller ; Chers membres du Parlement des Jeunes BRICS du Yémen et son Président Monsieur Fouad Al-Ghaffari :

Mesdames et Messieurs qui êtes réunis dans la capitale du Yémen, Sanaa, je vous envoie les salutations les plus sincères d’Allemagne !

Nous sommes pleinement conscients de l’énorme pression que vous subissez en raison du blocus criminel, qui, tant qu’il se poursuit, signifie que tous les discours de l’Occident sur un « ordre fondé sur des règles » sont plus que vides de sens. Car s’ils tolèrent, de facto, ce blocus, ils en tolèrent le résultat - qui est la mort et la souffrance d’un très grand nombre de Yéménites ! Vous avez été incroyablement courageux et inspirant pour tous les membres de l’Institut Schiller dans le monde, en n’abandonnant pas votre combat pour un meilleur avenir pour votre pays et le monde !

Ces jours-ci, la Nouvelle route de la soie lancée par le président Xi Jinping fêtera son 8e anniversaire et le rôle des BRICS dans le monde s’est accru pour devenir un élément de plus en plus influent dans l’histoire mondiale. Je suis sûr que le Yémen en fera partie dans un avenir pas si lointain, et que votre organisation aura été l’élément décisif pour y parvenir, et ainsi rétablir le lien entre l’histoire glorieuse du Yémen et un avenir plein d’espoir.

L’Institut Schiller a lancé l’« Opération Ibn Sina », qui vise à apporter des systèmes de santé modernes au Yémen, en Afghanistan et en Syrie et, par là même, à faire renaître l’époque où votre région du monde portait le flambeau du progrès universel pour toute l’humanité.

J’aimerais également rappeler combien mon défunt mari, Lyndon LaRouche, était fier de votre assiduité constante à l’étude de sa méthode scientifique, et je voudrais vous encourager à la développer et à vous assurer qu’elle sera intégrée au système éducatif de votre pays. Le Yémen sera le berceau de nombreux génies, qui transformeront l’humanité pour qu’elle devienne véritablement humaine.

L’ancien paradigme, un monde divisé par l’agression géopolitique et la domination de quelques-uns sur le plus grand nombre, touche clairement à sa fin, et le nouveau paradigme de la coopération et du dialogue des cultures devient de plus en plus fort. Nous nous joignons à vous, et à un nombre croissant de pays et de forces dans l’effort pour apporter ce changement, et nous vous donnons la promesse solennelle, que nous resterons toujours vos vrais compagnons d’armes, jusqu’à ce que vous ayez gagné la souveraineté du Yémen, et que vous soyez vraiment libres.


Avec une grande affection, au nom de tout l’Institut Schiller international, Helga Zepp-LaRouche