« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Interventions

Christine Bierre dénonce le « China bashing »

23 août 2019

Christine Bierre, responsable Chine à l’Institut Schiller France, a commenté pour la presse chinoise, deux dossiers de l’actualité brûlante du pays : la crise à Hong Kong et les fondements de sa politique de prévention du terrorisme au Xinjiang.
Voici ses commentaires, repris par l’agence de presse chinoise, Xinhua, dans ses éditions en Français, Anglais et Espagnol, ainsi que par le site China.org :

LA POLITIQUE DE FORMATION PROFESSIONNELLE AU XINJIANG VISE À ÉLIMINER LE TERREAU DE L’EXTRÉMISME ET DU TERRORISME (EXPERTE FRANÇAISE)

PARIS, 20 août (Xinhua) — Contrairement aux accusations fantaisistes occidentales, la politique d’éducation et de formation professionnelle au Xinjiang est parfaitement cohérente avec le Plan d’action de l’ONU, qui considère « la pauvreté et le chômage » comme créant le terreau permettant aux groupes extrémistes de sévir, a déclaré récemment Christine Bierre, Institut Schiller France.
Mme Bierre a déclaré, en citant le Plan d’action de l’ONU, que « la priorité est donc de mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes, d’assurer une éducation de qualité, et de promouvoir un apprentissage tout le long de la vie ».
Le Bureau d’information du Conseil des affaires d’Etat de la Chine a publié vendredi dernier un nouveau livre blanc sur sa politique d’enseignement et de formation professionnelle dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, pour lutter contre le terrorisme.
Ce livre blanc présente clairement « l’objectif de la politique chinoise de lutte contre le terrorisme au Xinjiang, comme nous l’a confirmé Xu Jianying, directeur à l’Institut de provinces frontalières à Beijing », a indiqué Mme Bierre, en évoquant une mission d’information qui avait conduit un groupe d’experts internationaux dont elle avait fait partie au Xinjiang, du 7 au 14 juillet derniers.
« Nous avons pu, dans ce contexte, visiter les ateliers de formation professionnelle à Turpan notamment où les stagiaires sont formés au Mandarin écrit et parlé, reçoivent une éducation civique et des formations qui répondent aux demandes du marché de l’emploi du moment : habillement, tourisme, secourisme et industrie, parmi d’autres », a relaté Mme Bierre.
« Autre mensonge courant dans la presse occidentale, l’idée que la Chine s’attaque aux pratiques religieuses des différents groupes ethniques. Comme nous avons pu le constater, la pratique de l’Islam, comme celle du Bouddhisme, se portent bien en Chine, avec environ 100 millions de pratiquants chacun. Quant à l’héritage culturel de chaque ethnie, il est bien vivant dans les communautés et totalement protégé par l’Etat », a souligné Mme Bierre.
« C’est donc cette politique de formation professionnelle, couplée au développement fantastique que connaît le Xinjiang grâce à l’initiative ’la Ceinture et la Route’ qui accorde à cette région un rôle proéminent, que nous avons pu pleinement constater, et qui devrait permettre aux Ouïghours et autres ethnies du Xinjiang, de trouver pleinement leur place au sein de la nation chinoise », a-t-elle affirmé.
« Depuis 6 ans, 111 routes ont déjà été construites vers 5 pays voisins et un TGV relie Urumqi à Lanzhou, 3 autres chemins de fers sont en construction et 30 aéroports sont prévus pour 2022. Sans parler des câbles de fibre optique qui connectent le Xinjiang à ses principaux voisins, ou des services ferroviaires qui relient déjà cette région à 19 capitales asiatiques et européennes, désenclavant la région et l’ouvrant aux investissements, au commerce et au tourisme », a précisé Mme Bierre.
Voir aussi, en Anglais et en Espagnol :
French experts denounce external forces inflaming chaos in Hong Konghttp://www.xinhuanet.com/english/2019-08/17/c_138316205.htm