« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Conférences

Conférence à New York : les BRICS offrent l’alternative à la guerre

Xinhua : « Un groupe de réflexion exhorte les Etats-Unis et l’Europe à travailler avec les BRICS »

20 avril 2015

JPEG - 118.4 ko
Les dirigeants des cinq pays des BRICS à Fortaleza au Brésil en juillet 2014.

Invitée par la revue EIR (Executive Intelligence Review), Mme Helga Zepp-LaRouche, présidente et fondatrice de l’Institut Schiller, a fait le point sur la montée en puissance des BRICS dans la « mise en place d’un nouvel ordre international pour l’humanité », avec des diplomates d’une douzaine de pays, des responsables d’entreprise, syndicaux et universitaires, tous venus participer au séminaire organisé à New York le 16 avril :

Il se passe quelque chose d’assez fantastique dans le monde actuel, même si ceux d’entre vous qui dépendent des médias établis n’en ont pas la moindre idée. (...) C’est un système économique entièrement nouveau qui se met en place. Et ce, à une vitesse éclair. Et plus de la moitié de l’humanité y participant déjà.

Elle a ensuite décrit les différentes initiatives lancées par les BRICS et leurs alliés, et par le gouvernement chinois, pour faire émerger une alternative à la faillite financière et stratégique du système transatlantique.

Et après un tour d’horizon sur la situation stratégique, elle a conclu : « Je pense que la situation nous permet d’être extrêmement optimiste. Certes, les dangers restent nombreux. Nous sommes menacés dans l’immédiat d’une troisième guerre mondiale, mais la solution existe. » Si les États-Unis retournent à leur tradition originelle de véritable république, l’Europe retrouvera, elle aussi, ses racines humanistes, et «  je suis convaincue que nous pourrons renverser la vapeur ».

La presse chinoise qui porte une grande attention à la démarche de l’Institut Schiller et de sa présidente, a suivi cet événement. L’agence Xinhua a publié un communiqué (ci-dessous), en anglais et en français, sous le titre « Un groupe de réflexion exhorte les Etats-Unis et l’Europe à travailler avec les BRICS ». Également publié dans le China Daily, il a été repris par de nombreux autres médias, dont deux journaux indiens – Hindustan Times Syndicate et Asia Pacific Daily News India, en Afrique par la Namibia Press Agency, et en Russie par un quotidien de Kazan.

Plus que jamais, l’Europe doit renoncer au bellicisme géopolitique et s’engager avec les BRICS dans une politique de paix par le développement mutuel : signez l’appel de l’Institut Schiller.

Un groupe de réflexion exhorte les Etats-Unis et l’Europe à travailler avec les BRICS

Communiqué de l’agence Xinhua, sur la conférence de New York :

NEW YORK, 16 avril (Xinhua) — Un tout nouveau système économique initié par les BRICS émerge extrêmement rapidement, a indiqué jeudi un groupe de réflexion international, exhortant les Etats-Unis et l’Europe à abandonner la géopolitique et à travailler avec eux.

"Les nations des BRICS, soit le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud, se sont réunies pour poursuivre une politique de développement économique pas seulement pour leurs pays individuels, mais bien pour le bénéfice des peuples de toutes les nations", a mentionné l’Institut Schiller, un groupe de réflexion qui détient des sièges en Allemagne et aux Etats-Unis, dans un rapport diffusé à New York dans le cadre d’un séminaire.

Contrairement au Partenariat Trans-Pacifique préconisé par l’administration Obama, qui exclut la Russie et la Chine, les initiatives liées aux BRICS, incluant l’initiative chinoise de Zone de libre-échange en Asie-Pacifique, sont inclusives, a indiqué le groupe de réflexion.

Lors du séminaire, Helga Zepp-Larouche, fondatrice du groupe de réflexion, a fait l’éloge des BRICS, affirmant que le bloc des marchés émergents "a initié un tout nouveau système économique" de nature gagnant-gagnant.

Traçant un chemin vers la construction d’un nouvel ordre économique mondial, les nations des BRICS recherchent un développement économique réel, comportant de nouveaux établissements de crédit et d’importants projets à haute technologie pour améliorer le bien-être de tous les pays participants, a affirmé la fondatrice.

Elle a également soutenu une panoplie d’autres initiatives proposées par la Chine, y compris la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (BAII) et l’établissement d’un Fonds de développement de la Route de la soie. Ces initiatives ont pour objectif de rechercher des résultats aux bénéfices mutuels, pas de nature géopolitique, a-t-elle mentionné.

JPEG - 382.4 ko
Les nouvelles Routes de la soie terrestres et maritimes.

Elles stimuleront plutôt l’économie réelle en finançant la construction d’infrastructures, qui revêt une importance particulière compte tenu que l’économie de type casino actuelle crée des bulles et augmente l’écart entre les riches et les pauvres à travers le monde, a-t-elle estimé.

"Le gouvernement américain, qui évalue très mal la situation, met de la pression sur ses alliés et les pays en développement pour qu’ils ne joignent la BAII en aucun cas", a-t-elle indiqué.

Le groupe de réflexion a appelé les Etats-Unis et l’Europe à abandonner leurs politiques destructrices du passé qui ont causé les deux Guerres mondiales et à adhérer à la perspective gagnant-gagnant présentée par les BRICS. "C’est une question de vie ou de mort", a mentionné Mme Larouche.

Par ailleurs, le rapport de 370 pages de l’hebdomadaire "Executive Intelligence Review", intitulé "La nouvelle Route de la soie devient le pont terrestre du monde", a également été présenté lors du séminaire commandité par l’EIR.