« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Interventions

Un quotidien arabe salue le rôle d’Helga Zepp-LaRouche dans la Nouvelle route de la soie

27 janvier 2016

A l’occasion de la visite du président chinois Xi Jinping en Arabie Saoudite, en Égypte et en Iran, le quotidien des Émirats Arabes Unis Al-Ittihad a publié un article de Mohammed Aref, conseiller en science et technologie, dans lequel il rend hommage à Helga Zepp-LaRouche et à l’Institut Schiller pour avoir développé la politique visionnaire du Pont terrestre mondial.

L’article, intitulé « Le 51e siècle de la Chine » (selon l’histoire chinoise), présente un tableau à la fois poétique et enthousiasmant de la tournée de Xi Jinping et des perspectives de la Nouvelle Route de la soie pour la région.

En 1997, Aref était le premier journaliste du monde arabe à rédiger un rapport détaillé sur le premier dossier de la revue EIR sur le Pont terrestre eurasiatique, publié à l’époque dans Al-Hayat, quotidien arabe installé à Londres, dont il était rédacteur scientifique.

Après avoir écarté le mythe d’un déclin économique en Chine, Aref explique que « la Chine est en train de redessiner la carte du monde, transformant sept continents en six, en faisant de l’Asie et de l’Europe un seul continent. "Laisse le monde être ce qu’il est, car personne ne peut le conquérir ni le changer", comme le dit le proverbe chinois, qui est reflété dans le Livre blanc sur la politique arabe publié la semaine dernière par le ministère chinois des Affaires étrangères. Celui-ci relance la Route de la soie qui connectait la Chine au monde arabe pendant plus de 2000 ans. »

En conclusion, Aref écrit : « "Le Pont terrestre arabo-asiatique : le cœur battant de la Nouvelle Route de la soie" était le titre de mon article pour un journal londonien en novembre 1997, et jamais je n’aurais imaginé que ce projet, conçu par l’Institut Schiller, serait adopté par la Chine et que le président chinois viendrait le présenter au monde arabe cette semaine. En septembre dernier, Pékin a fêté la parution en chinois du nouveau dossier intitulé « The New Silk Road Becomes The World Land-Bridge » (La Nouvelle route de la soie devient le Pont terrestre mondial) disponible auprès de l’Institut Schiller. Le mois prochain, la version arabe sortira, préparée par Hussein Askary, un membre irakien de l’Institut Schiller. L’Institut Schiller a été fondé par l’intellectuelle allemande Helga Zepp-LaRouche, connue en Chine comme la « Dame de la Route de la soie », parce qu’elle a amorcé la Nouvelle Route de la soie en tenant des centaines de conférences et de séminaires politiques et scientifiques, et parce qu’elle a "établi le concept du Pont terrestre eurasiatique comme un outil de prévention de la guerre", selon le spécialiste chinois Deng Yifan ».