« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

« Sénatrice Hillary Clinton, allez-vous rétablir Glass-Steagall ? »

29 juillet 2015

L’enjeu crucial de la campagne présidentielle de 2016 aux Etats-Unis a été projeté au centre du débat, grâce à cette simple question : « Sénatrice Clinton, allez-vous rétablir Glass-Steagall ? ». Elle fut posée par Daniel Burke, un militant du Comité d’action politique de Lyndon LaRouche (LPAC), alors que la sénatrice terminait son discours de politique économique à la New School de New York le 13 juillet.

Comme aucun débat n’était prévu, Daniel Burke a dû intervenir depuis le fond de la salle pour bien mettre la question sur la table. Sans avoir obtenu de réponse de la sénatrice, les vigiles l’ont immédiatement reconduit au-dehors.

Suite à son intervention, il fut interrogé par une dizaine de médias, dont le Wall Street Journal, French TV, Politico, Newsday et l’Independent, et l’information fut reprise par plusieurs grands médias ainsi que sur les réseaux sociaux.

La première couverture de son intervention paraissait quelques minutes après sur le site internet de Business Insider, qui l’avait interrogé au moment de son expulsion de la salle. Le site relaya sa brève explication de Glass-Steagall, et le soutien du LaRouchePAC à l’initiative d’un groupe bipartisan de sénateurs, incluant la sénatrice Elizabeth Warren, pour rétablir Glass-Steagall.

Par la suite, l’un des « conseillers économiques » de la campagne d’Hillary Clinton, Alan Binder, confiait à Reuters : « Vous n’assisterez pas au retour de Glass-Steagall avec Hillary. »

Le refus d’Hillary Clinton de répondre à la question a été rapporté dans de nombreux médias. Pour Lyndon LaRouche, «  tout candidat présidentiel qui ne veut pas défendre Glass-Steagall n’est pas apte à devenir Président des Etats-Unis ».