« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

70ème anniversaire de la Victoire sur le nazisme et le fascisme :

Poutine et Xi Jinping se sont engagés à combattre les tentatives de réimposer le fascisme aujourd’hui

15 mai 2015

Les dirigeants représentant la grande majorité de l’humanité se sont retrouvés le 9 mai à Moscou pour commémorer le 70ème anniversaire de la Victoire sur le nazisme et le fascisme. Après avoir prononcé un discours solennel, le président Vladimir Poutine a rejoint quelque huit millions d’autres Russes pour la « marche du régiment immortel » commémorant les anciens combattants. 

Parmi ceux qui ont choisi de boycotter les cérémonies, mentionnons Barack Obama et la quasi totalité des dirigeants européens, exception faite du Président et du Premier ministre grecs, ainsi que du Président serbe Nikolic. Le président Poutine pour sa part a tenu à exprimer sa reconnaissance et celle du peuple russe envers la Grande-Bretagne, la France et les Etats-Unis, et tous les résistants antifascistes, y compris en Allemagne.

Ont assisté aux cérémonies, entre autres, les présidents Xi Jinping de Chine, Pranab Mukherjee d’Inde, Jacob Zuma d’Afrique du Sud et Abdel Fattah el-Sissi d’Egypte, de même que le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon. Nombre de rencontres bilatérales se sont déroulées en marge des cérémonies pour consolider la coopération économique et stratégique entre les pays représentés.

La présence la plus commentée fut sans aucun doute celle de Xi Jinping, assis à côté de Poutine à la tribune pour le plus grand défilé militaire de l’ère postsoviétique. Lors de leur sommet bilatéral de la veille, les deux dirigeants avaient annoncé que l’Union économique eurasiatique (UEE) serait intégrée au projet de Nouvelle route de la soie afin de hisser le partenariat à un niveau supérieur. De nombreux accords ont été signés à cette occasion, y compris dans les domaines du rail à grande vitesse, de l’énergie, de l’aviation et des mécanismes de financement pour des entreprises russes.

La participation de soldats chinois au défilé, et les exercices navals effectués conjointement cette semaine en Méditerranée par les deux géants eurasiatiques, sont un puissant symbole de la coopération russo-chinoise.

Poutine a souligné la différence de conception entre ce monde assurant la sécurité à tous sur un pied d’égalité qui sous-tend la collaboration russo-chinoise, et les efforts pour créer un monde unipolaire qui menacent aujourd’hui la paix mondiale.

Bien que le président russe n’ait pas cité de noms, c’est à la faction anglo-américaine et ses alliés qu’il faisait allusion, dans leur tentative d’imposer leur monde unipolaire, par la guerre si nécessaire. L’Allemagne est prise en étau, comme les autres pays européens d’ailleurs. Le 18 mai, la chaîne allemande WDR doit diffuser un documentaire produit par Propellerfilm sur les bataillons « volontaires » en Ukraine, qui sont liés aux djihadistes et à l’Etat islamique, ainsi qu’aux autres néonazis ayant soutenu le coup d’Etat de février 2014 sur le Maïdan. Ce coup d’Etat devait servir de prélude à un « changement de régime » en Russie.

Xi Jinping et Poutine, dont les deux pays ont eu à déplorer le plus de morts durant la Deuxième Guerre mondiale, se sont engagés à combattre les tentatives de réimposer le fascisme aujourd’hui.