« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

Pour le Premier ministre chinois, le secteur financier doit servir l’économie réelle

31 mars 2016

Au cours de la réunion annuelle du parlement chinois, l’Assemblée populaire nationale, les dirigeants du pays ont insisté sur le rôle indispensable de la science et de la technologie pour faire avancer l’économie malgré l’effondrement du système transatlantique. Lors de la conférence de presse, tenue par le Premier ministre chinois Li Keqiang, celui-ci a évoqué la conception fondamentale sur laquelle se base la réforme économique du pays :

La priorité numéro un du secteur financier est de soutenir le développement de l’économie réelle (…) la fonction des institutions financières est de fournir de meilleurs services à l’économie réelle.

Il a ensuite cité plusieurs chiffres sur le ratio de la dette de l’industrie chinoise qui, bien qu’élevés, sont bien en-dessous de la moyenne internationale. Or, face à la multiplication des « produits financiers innovateurs », il est important de développer un « régime de régulation financière complet ».

Confiance en la poursuite du progrès économique

Répondant à une question de Xinhua, Li a affirmé avoir confiance en la poursuite du progrès économique :

Cette confiance n’est pas sans fondement (…) parce qu’il existe encore un énorme potentiel pour les marchés chinois, et la population dispose d’une créativité sans limites.

Malgré le ralentissement des dernières années et les incertitudes de la situation internationale, a-t-il expliqué, la Chine bénéficie de nombreux instruments dans sa boîte à outils. Ainsi, si le peuple demeure uni derrière cette nouvelle vision, il est certain que la Chine « apportera une brise d’été au monde ».

Un nouveau moteur pour l’économie mondiale

Un message similaire a été transmis par le ministre chinois des Affaires étrangères au cours de sa conférence de presse du 7 mars, dans le cadre de l’Assemblée populaire. Au sujet du G20 prévu pour septembre à Hangzhou, il a déclaré que :

Nous voulons créer un nouveau projet de croissance innovante de l’économie mondiale, (…) et catalyser le développement à travers le monde entier. Hangzhou sera une nouvelle rampe de lancement pour le G20, et la Chine sera une nouvelle rampe de lancement pour le monde.