« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

Nouvelles percées pour le train Maglev

15 octobre 2016

Pour la première fois, la Conférence internationale sur le transport qui s’est tenue à Berlin (Innotrans) du 23 au 26 septembre comportait un volet « Maglev 2016 », assorti de présentations sur les projets potentiels de train à lévitation magnétique dans divers pays. Ce forum pourrait conduire à des percées, pour cette technologie, inventée et développée, initialement en Allemagne, puis démantelée ensuite pour de fausses raisons écologiques de désindustrialisation.

En Asie

La Chine a été la première à construire une ligne commerciale dans le monde, reliant la ville de Shanghai à son aéroport international.

En Inde, différentes routes sont à l’étude pour relier de grandes régions urbaines et pour une partie des « 100 nouvelles villes intelligentes » prévues par le gouvernement indien. Des lignes maglev sont également envisagées pour de courtes distances à l’intérieur d’une région urbaine. Les experts ont bien noté que le coût de construction est même légèrement inférieur aux lignes traditionnelles à grande vitesse sur de longues distances. Les Indiens ont également contacté des ingénieurs qui avaient fait partie de l’équipe originale du Transrapid en Allemagne.

Un autre projet est aussi à l’étude pour la ville de Johor en Malaisie, et une étude de faisabilité est en cours de réalisation par une société chinoise.

SupraTrans : un maglev sur voie supraconductrice

Une équipe de chercheurs allemand a présenté à Berlin le système SupraTrans, un maglev utilisant des technologies du supraconducteur. Le système est encore au premier stade de recherche et de développement à l’Institut Leibniz de recherche sur les matériaux de Dresde, mais des villes russes, indiennes et chinoises ont déjà manifesté leur intérêt pour cette technologie. Les voies utilisées par ce système seraient construites avec de nouvelles céramiques supraconductrices en matériau anti-corrosion.

Un système souterrain de fret industriel

En Allemagne toutefois, le gouvernement entend démanteler la piste d’essai qui a été construite à Lathen, restée inutilisée depuis 2011, et vendre aux enchères le dernier train Transrapid. Un sort semblable a frappé le projet « CargoCap », développé par une société allemande, qui prévoit de transporter par voie souterraine des capsules de fret dans les régions industrielles.

Or, la Suisse envisage un système similaire. Une équipe promouvant le « Cargo sous terrain » fait valoir que ce système permettrait d’éviter les embouteillages sur les autoroutes et autres routes suisses. On estime en effet que le transport de marchandises doit progresser de 45 % en Suisse d’ici 2030, une augmentation que ne pourra pas absorber le réseau autoroutier suisse, et encore moins l’autoroute A1 déjà surchargée, allant de la frontière française (Bardonnex) à la frontière autrichienne (St. Margrethen).