« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Conférences > Rebâtir le monde à l’ère des BRICS

Salutations de Movisol

Liliana Gorini, présidente du Movisol, Italie

22 juin 2015

Chers participants,

Je regrette de ne pas être en mesure de participer à cette conférence, pour des raisons de santé qui me retiennent à Milan.

Je voudrais tout d’abord féliciter l’Institut Schiller et les organisateurs de cette conférence. Même de loin, je peux constater que c’est l’une des plus réussies que nous avons organisées au cours des 40 ans de mon association avec le mouvement LaRouche. Il est évident que l’influence de ce mouvement en Europe est inversement proportionnelle à l’inévitable effondrement du système de l’euro, et ce à juste titre.

Beaucoup de gens et d’institutions peuvent dorénavant constater, même en Italie, que la politique d’austérité imposée par la Troïka à la Grèce, au Portugal, à l’Espagne et à l’Italie tue l’économie réelle de même que la population, et fait exploser la dette plutôt que de l’éliminer. Plus nombreux sont ceux qui s’intéressent en même temps à l’alternative que nous proposons, la perspective des BRICS, et ici en Italie nous avons recueilli la signature de nombreux députés, économistes et conseillers régionaux pour notre appel à la coopération avec les BRICS, ou pour nos propositions concernant Glass-Steagall au Parlement italien, ainsi qu’au Parlement européen.

Nombreux sont ceux en Italie qui espèrent que la Grèce franchira le premier pas et se joindra aux BRICS, et que l’Italie pourra ensuite suivre son exemple. Cette attitude attentiste est très mauvaise, comme nous l’avons clairement démontré à plusieurs occasions, car elle permet à Matteo Renzi, notre Premier ministre, de poursuivre ses réformes mortifères dont certaines, comme la réforme de l’éducation, ont créé des tourbillons de manifestations dans tout le pays.

Comme Hamlet de Shakespeare, ces gens semblent préférer « le mal qu’ils connaissent au bien qu’ils ne connaissent pas », c’est-à-dire un nouveau système de crédit hamiltonien comme celui proposé par Lyndon LaRouche aux Etats-Unis, ainsi que l’idée de se joindre aux BRICS et de construire la Nouvelle route de la soie.

Des conférences comme celle-ci sont par conséquent essentielles pour réveiller nos dirigeants, et pour donner à tous les pays une vision d’avenir, et une nouvelle renaissance.

Je vous souhaite le meilleur succès,

Liliana Gorini

Toute la conférence

Dans cette conférence