« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

Les PME allemandes entendent sécuriser leurs exportations vers la Russie et la Chine

23 novembre 2017

Les entrepreneurs allemands n’attendent pas pour voir qui formera en fin de compte le nouveau gouvernement à Berlin, ils prennent déjà des mesures pour consolider des marchés en Russie et en Chine.

Lors d’une cérémonie à l’ambassade de Russie à Berlin le 16 novembre, le président de l’association des PME (BVMW), Mario Ohoven, a signé avec le gouverneur de l’oblast de Kaliningrad, Anton Alikhanov, un accord de coopération prévoyant notamment des investissements directs de sociétés allemandes dans l’enclave russe. BVMW, qui compte déjà une agence officielle à Moscou, en créera une deuxième à Kaliningrad.

« En ces temps de tension politique, nous voulons jeter un pont vers la Russie, a déclaré Ohoven devant les 300 entrepreneurs. Je suis persuadé que les relations économiques entre nos deux pays se trouveront devant une nouvelle relance dès la fin des sanctions ; notre accord avec Kaliningrad est un premier pas dans cette direction. »

Par ailleurs, en dépit de l’attitude plutôt hostile du gouvernement allemand et de l’UE vis-à-vis de la Nouvelle Route de la soie, le marché chinois en pleine expansion a contribué à faire de l’année 2016 la meilleure depuis cinq ans pour les PME allemandes, leurs exportations ayant augmenté de 3,9 % et leurs revenus de 7,3 %. L’agence officielle Germany Trade and Invest (GTAI) encourage désormais les PME à faire des affaires en Chine, notamment dans les nouvelles régions industrielles. Selon Corinne Abele, représentant la GTAI à Shanghaï et auteur d’un mémo publié début novembre, il s’agit notamment de Bohaï, du delta du Yangtze et du delta du Xi Jian (rivière des Perles), où est généré près de 50 % du PNB chinois. En outre, 60% des entreprises allemandes « dans les secteurs clés de la construction de machines, l’automobile et la chimie se trouvent dans le delta du Yangtze, près de Shanghaï ». Elle prend également note des opportunités à Chengdu et Chongqing.

En réponse aux nombreuses demandes d’entrepreneurs allemands, le GTAI prépare une série de publications sur les perspectives de la Nouvelle Route de la soie.