« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Conférences > Rebâtir le monde à l’ère des BRICS

Le rôle crucial de l’Allemagne pour empêcher une guerre mondiale

Lyndon LaRouche, économiste et homme politique américain

24 juin 2015

Comme vous le savez, je suis Lyndon LaRouche, et je vous parle depuis la Virginie, à l’occasion de cette conférence qui a lieu en France. C’est ma femme Helga qui a insisté pour que j’intervienne. Et je suis certain que d’autres, notamment de France, seront en mesure d’approfondir ce que je vais dire.

Le point essentiel en Europe est actuellement l’Allemagne : des forces importantes sont prêtes, si Merkel continue dans la voie dans laquelle elle est engagée, à intervenir afin d’empêcher un conflit militaire entre la Russie et l’Allemagne.

L’attitude de l’Allemagne est fondamentale en raison de la place qu’occupe son économie aujourd’hui. Malgré tous les problèmes économiques qu’elle rencontre, l’Allemagne reste une économie de premier rang en Europe. Par conséquent, si les principaux acteurs de l’économie allemande décidaient d’exercer leur influence dans cette situation, alors l’Allemagne pourrait être amenée à prendre des mesures permettant d’empêcher un conflit entre l’Europe – et plus particulièrement l’Allemagne – et la Russie. Cela serait probablement suffisant pour contrecarrer toute tentative de la part de l’Empire britannique et de son laquais Obama de lancer une guerre thermonucléaire, comme ils tentent de le faire actuellement.

C’est pourquoi vous qui prenez part à cet événement en France devriez portez une attention particulière à ce processus, car il est dans notre intérêt à tous. Car si une guerre thermonucléaire devait être déclenchée, sous les auspices de Barack Obama, les conséquences en seraient probablement irréversibles. Quelques êtres humains survivraient peut-être, mais le système de société tel que nous le connaissons serait largement anéanti.

Il est donc très urgent que nous poussions l’Europe et les nations européennes à rompre avec cette dynamique auto-destructrice. La nation la plus à même de le faire est l’Allemagne, avec ces forces qui agissent pour défendre l’économie allemande. Cela suffirait pour stopper l’action d’Obama, si bien sûr la population américaine se levait également.

Si nous n’y parvenons pas, il ne fait aucun doute que l’espèce humaine disparaîtra, dans une large mesure, et de façon soudaine. Ce ne sera pas une longue guerre conventionnelle : ce sera rapide, dévastateur, plus dévastateur que jamais. La planète telle qu’on la connaît aujourd’hui sera soudainement anéantie.

Je travaille sur la question, depuis les Etats-Unis. Je travaille également pour encourager certaines personnes à travers le monde, qui me considèrent comme une autorité en la matière, à répondre à mon appel. Et dans le cas où ils y répondent, à agir afin de neutraliser Obama dans sa tentative de lancer une guerre thermonucléaire, au service de l’Empire britannique. C’est la condition pour sauver la civilisation ; sans cela, nos chances sont très maigres.

C’est pourquoi je voudrais encourager ceux qui participent en ce moment à cette conférence à contribuer à cette initiative, depuis leur propre pays, et à mettre tout en œuvre pour que l’Allemagne sorte enfin avec cette logique destructrice.

L’alliance entre Obama et les Britanniques représente pour l’humanité une menace sans précédent dans son histoire ; aucun analyste compétent n’en douterait. Les prochaines semaines peuvent voir se déclencher l’extermination d’une bonne partie de l’humanité.

Voilà ce que je voulais vous dire ; c’est la réalité.

Toute la conférence

Dans cette conférence