« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

Le nouveau projet ferroviaire sauve des vies en Éthiopie

26 février 2016

L’Ethiopie pâtit actuellement d’une des pires sécheresses de son histoire, mais, contrairement à il y a trente ans, des centaines de milliers de personnes ne meurent pas de faim. Cette différence est due à deux heureuses évolutions. D’abord, le gouvernement actuel poursuit avec détermination une politique de développement économique qui, au cours des dix dernières années, a sorti des millions de gens de la pauvreté, tout en faisant de l’Éthiopie l’une des économies africaines se développant le plus rapidement.

Deuxièmement, la Chine a reconstruit la liaison ferroviaire historique qui reliait Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, à Djibouti. Construite en 1917 et longue de 784 km, cette liaison qui donnait un accès rapide à la mer, était quasiment à l’arrêt depuis des années.
 
Grâce à la remise en service de cette ligne ferroviaire, au lieu d’être de trois semaines par camion, le temps du trajet des marchandises à été ramené à seulement cinq heures !

Désormais, le gouvernement peut acheminer des céréales et d’autres produits alimentaires achetés à l’étranger au profit de 8,2 millions de personnes vivant dans les régions frappées par la sécheresse et sauver des milliers de vies.

Malgré ses énormes atouts, ni le Fonds monétaire international (FMI), ni l’UE n’avaient accepté de financer le projet. La China Civil engineering Construction Corporation mène les travaux et la banque d’import-export Exim Bank les financent à hauteur de 4 milliards de dollars.

Cette ligne est la première d’un réseau national devant couvrir 5000 km. Au-delà, ce réseau reliera l’Éthiopie au Soudan et le Soudan du Sud au Kenya. Ce réseau s’inscrit dans le cadre du Réseau ferroviaire d’Afrique de l’Est, un projet régional, lui aussi soutenu par la Chine, reliant le Kenya, l’Ouganda et la Tanzanie, puis le Rwanda et le Burundi et ensuite l’Ethiopie et le Soudan du Sud.

En septembre 2015, l’Éthiopie, avec l’aide de la Chine, a achevé la construction de sa première ligne de métro, le premier de toute l’Afrique subsaharienne, reliant l’aéroport et la ville d’Addis-Abeba.