« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

Le monde a besoin d’une architecture de sécurité inclusive

23 septembre 2014

La pensée géopolitique qui domine le monde transatlantique et l’OTAN est à l’opposé de la conception exprimée lors de la récente rencontre entre le président chinois Xi Jinping et le Premier ministre indien Narendra Modi (voir ci-dessous). Tous deux se sont engagés sur un programme dont tireront profit non seulement leurs populations mais l’ensemble de l’humanité. Ils l’ont fait dans l’esprit des BRICS, qui est devenu contagieux depuis le sommet du groupe à la mi-juillet, amenant une explosion d’accords économiques et culturels en Eurasie, en Amérique latine et en Afrique.

Le rapprochement entre l’Inde et la Chine revêt une importance capitale, d’autant plus que la stratégie occidentale repose depuis longtemps sur une relation conflictuelle entre ces deux pays – qui représentent 35 % de la population mondiale – avant tout à cause de différends frontaliers de longue date.

En même temps, toutefois, grandit le danger d’un conflit mondial entraînant l’utilisation de l’arme thermonucléaire sur fond de la politique d’élargissement de l’OTAN, des Etats-Unis et de l’UE. Un certain nombre de hauts responsables chinois et russes, ainsi que le Pape François, ont mis en garde précisément contre ce danger au cours de la semaine dernière (voir ci-dessous).

Compte tenu de ce danger, Helga Zepp-LaRouche appelle dans un article daté du 21 septembre à convoquer une conférence internationale d’urgence sur le thème : comment créer une nouvelle architecture de sécurité inclusive pouvant garantir l’existence et la sécurité de toutes les nations sur cette planète.

Le fondement d’un tel concept, écrit Zepp-LaRouche, est le projet d’une Nouvelle Route de la soie, auquel le gouvernement chinois a invité toutes les nations à participer, avec sa perspective de développement mutuel et partagé.

Dans la conclusion de son article, Zepp-LaRouche écrit : « L’espèce humaine ne survivra que si nous tirons les leçons des deux guerres mondiales du XXe siècle et arrêtons de penser en termes de catégories géopolitiques. Nous devons remplacer cette approche impériale et oligarchique par un nouveau modèle, fondé sur le fait que les objectifs communs de l’humanité sont la priorité décisive pour chacun. »