« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

Le Pape François salue la résolution de l’ONU contre les spéculateurs

23 septembre 2014

Le Pape François a reçu la présidente argentine Cristina Fernandez de Kirchner le 20 septembre à sa résidence à Rome, où les deux ont abordé plusieurs sujets de préoccupation, selon le communiqué officiel.

Selon Fernandez, François était particulièrement « heureux » que l’Assemblée générale des Nations unies ait adopté le 9 septembre dernier, une résolution appelant à protéger les nations contre des fonds vautours. Ce vote est « historique », a-t-elle dit, parce qu’il révèle le « désir d’une majorité dans le monde de réglementer les restructurations de la dette souveraine pour qu’aucun pays n’ait à souffrir comme l’Argentine ».

Quant à savoir si le Pape s’inquiétait de la « gouvernabilité » de l’Argentine, comme les fonds vautours le prétendent, elle a répondu qu’il s’inquiète surtout de la situation financière internationale.

Au cours du déjeuner privé, a-t-elle précisé, ils ont lu ensemble un passage de l’Evangeli Gaudium du Pape lui-même, « qui discute de la dette et du fardeau qu’elle représente pour les nations ». C’est comme si le texte du Pape « avait été écrit pour l’Argentine », mais il s’applique à bien des pays dans le monde. « S’il n’y a pas de certitude dans le monde, a-t-elle ajouté, c’est dû à une économie fondée sur la spéculation financière et à l’existence de paradis fiscaux pour les fonds vautours. »