« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

La Suisse et l’Allemagne proposent un train ‘bi-océanique’ pour unir l’Atlantique et le Pacifique

6 février 2015

Le 29 janvier, un groupe de dirigeants d’entreprises suisses et allemandes ont présenté au président bolivien Evo Morales, un projet conjoint pour la construction du Central Bioceanic Rail Corridor (CBRC) à travers l’Amérique du Sud. En 2014, cette route était considérée comme l’un des projets d’infrastructure prioritaires de l’Union de l’Amérique du Sud (UNASUR).

Cette route transcontinentale, permettrait de relier le port atlantique de Santos au Brésil, en traversant la Bolivie, au port pacifique de Ilo au Pérou. C’est en marge du sommet des BRICS à Fortaleza au Brésil en juillet dernier, que le Brésil et le Pérou ont discuté avec la Chine d’une route ferroviaire bi-océanique au sud des deux pays.

A la suite de cette réunion, l’ambassadeur de la Bolivie en Allemagne, Elizabeth Salguero, a rapporté dans un communiqué de presse, que le président Morales et son équipe vont maintenant étudier les échéances et les budgets proposés par les Européens, et que des informations plus précises seront fournies ultérieurement. Elle a également précisé que les entreprises Suisses et Allemandes sont très intéressées par ce projet du CBRC, ainsi que par la construction d’autres lignes de trains urbains en Bolivie.