« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

La Chine propose d’aider les Etats-Unis à rebâtir son infrastructure

6 juin 2017

S’il est généralement reconnu que l’infrastructure en Amérique est vétuste et délabrée, peu ont pris toute la mesure du problème et de ce que coûterait, en termes de vies humaines et de dollars, la panne de systèmes entiers d’infrastructures. En février dernier, la fissure dans le barrage d’Oroville, en Californie, nécessitant l’évacuation de près de 200 000 personnes, est venue rappeler que de nombreux barrages aux Etats-Unis ont été construits il y a une centaine d’années et doivent être rénovés ou remplacés de toute urgence.

A l’autre bout du pays, à New York, le délabrement du système de transport de l’une des premières métropoles du monde a fait la une des médias, suite à l’annonce selon laquelle 20 % des trains reliant l’île de Long Island à la ville devront être annulés cet été. Un échantillon des titres de la presse en dit long sur la situation :

Les usagers du chemin de fer de Long Island pourraient vivre ’un été de souffrance’

Rien ne peut épargner aux banlieusards de New York un été infernal

Ou encore :

Le gouverneur de l’Etat de New-York exhorte Trump à allouer des fonds d’urgence à la Penn Station [l’une des principales gares de la ville]

Pendant et après la campagne, Donald Trump a dit et répété à maintes reprises son intention de rendre les voies ferroviaires, aéroports, ports maritimes et autoroutes d’Amérique les meilleurs au monde. Mais face à la résistance opposée par les deux partis à tout investissement public, il n’a pas encore présenté de programme.

Fonds souverain et système américain d’économie politique

Il pourrait cependant trouver de l’aide. Suite aux discussions entre le président américain et son homologue chinois Xi Jinping, Washington a envoyé un haut responsable du Conseil national de sécurité, Matthew Pottinger, au Forum Une ceinture, une Route à Beijing. Tout en exprimant son soutien à l’initiative en question, Pottinger aurait invité des responsables chinois à assister à une grande conférence à Washington sur le recours aux investissements étrangers.

Plusieurs initiatives sont déjà en cours. Le 25 mai, le ministre chinois du Commerce a publié un rapport sur les relations commerciales américano-chinoises, comportant un chapitre sur la coopération en matière d’infrastructures. Il émet l’espoir que des entreprises chinoises puissent travailler « sur le marché de l’infrastructure américain dans des conditions avantageuses ».

Une semaine auparavant, le Wall Street Journal publiait une interview avec Tu Guangshao, le président de la China Investment Corp. (CIC), un fonds souverain qui vient d’ouvrir une succursale à New York. Selon lui, la CIC, s’intéresse à des projets américains d’autoroutes, de rail et d’industries de pointe, et pourrait devenir une source stable de capital à long terme.

Compte tenu des récents exploits chinois en termes d’équipements modernes, une telle offre, constitue un moyen intéressant de contourner les divisions politiques et l’insuffisance de capitaux en Amérique même. Alors que Trump a appelé à plusieurs reprises à revenir au « système américain d’économie politique » pour « rebâtir la grandeur de l’Amérique », il pourrait bien apprendre des Chinois comment ce système fonctionne ...