« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

L’empire britannique attaque Kammenos et l’Institut Schiller

21 février 2015

L’Empire britannique n’aime pas le nouveau gouvernement grec. Dans un article du 15 février dans Die Welt, Boris Kalnoky, un aristocrate hongrois dont la famille est proche du prince Charles, livre une attaque en règle contre le ministre grec de la Défense Panos Kammenos et sa défense de la nouvelle Route de la soie. Et ce faisant, il laisse entendre que l’Institut Schiller est l’inspirateur de la nouvelle politique stratégique d’Athènes.

Kalnoky déclare que l’ « idéologie » de Kammenos, qu’il partage avec Alexis Tsipras et le ministre des Finances Yanis Varoufakis, « semble être inspirée directement des écrits de l’Institut Schiller ». Cette « idéologie » tourne autour « d’une ’’renaissance de la route de la soie’’, c’est-à-dire des routes commerciales entre l’Asie et l’Europe ». Tsipras, note-t-il, « nourrit des idées similaires ».

Intentionnellement, il dénature le concept de nouvelle Route de la soie, prétendant qu’il s’agit de la politique promue par des idéologues d’extrême-droite tels que Alexandre Dougine et Marine Le Pen.

Le frère de Kalnoky, Tibor, un « conservationniste », s’occupe du domaine de la famille en Transylvanie, dont les demeures et maisons ont été transformées en maisons d’hôtes. Dans cette entreprise, le partenaire commercial de Tibor n’est autre que le Prince Charles (!) qui y séjourne régulièrement, ainsi que ses fils.