« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

L’Autriche et la Suisse regardent vers la Chine

28 mars 2017

Un porte-parole du président chinois a annoncé le 24 février qu’une vingtaine de gouvernements participeront au sommet « Une Ceinture, une Route » à Beijing les 14-15 mai, sans préciser pour autant lesquels. De nombreux pays européens devraient accepter l’invitation, mais pour l’instant seule la Suisse a confirmé sa présence.
 
Quant à l’Allemagne, le gouvernement semble hésiter à renforcer sa coopération avec la Chine, alors que selon les statistiques publiées le 24 février pour l’année 2016, la Chine est devenue le principal partenaire commercial de l’Allemagne.

En Autriche par contre, les grands médias ont accordé une couverture très positive à l’initiative chinoise « Une Ceinture, une Route » et d’importants dirigeants politiques ont exprimé la volonté d’approfondir les liens bilatéraux. Dans un rapport publié la semaine dernière, l’Institut international de comparaisons économiques de Vienne (WIIW) passe en revue les opportunités offertes par le programme chinois, et en particulier les avantages pour l’Autriche. Si les effets positifs sur l’industrie autrichienne seront au départ relativement limités, estime-t-on, les exportations profiteront de manière significative des améliorations apportées dans les infrastructures de transport des pays voisins que doit financer la Chine. En outre, les investissements chinois se traduiront par une hausse de revenus des foyers et des entreprises, menant à son tour, selon cette étude, à une plus forte demande de produits autrichiens.

En Suisse aussi, on note un regain d’intérêt pour une coopération avec la Chine. L’ambassadeur suisse en Chine Jean-Jacques de Dardel a annoncé le 23 février que la présidente Doris Leuthard participerait au sommet de Beijing au mois de mai. En plus de tenir la présidence tournante, elle est aussi ministre des Transports, a-t-il fait remarquer, et qualifiée pour discuter des infrastructures de transport lors du sommet. L’ambassadeur a profité de l’occasion pour rappeler la visite d’Etat très réussie du président Xi Jinping en Suisse avant de participer au Forum économique mondial de Davos :

Le président Xi Jinping a fait preuve de son statut de dirigeant de grande puissance mondiale.