« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

Helga Zepp-LaRouche en Chine, pour promouvoir la Route de la soie

3 mars 2014

La présidente de l’Institut Schiller Helga Zepp-LaRouche s’est rendue en Chine à la fin du mois de février, où elle a prononcé une série de discours devant des groupes d’intellectuels et d’universitaires à Beijing et à Shanghai sur les perspectives économiques et stratégiques mondiales.

Ce voyage a été organisé suite au lancement, par le président chinois Xi Jinping l’année dernière, de la Zone de développement de la route de la soie (Silk Road Economic Belt, SREB), associant plus de 24 villes de huit pays différents dans un vaste programme de coopération et d’échanges commerciaux au centre du continent eurasiatique. Ce projet est lui-même une réponse, par les autorités chinoise, au concept de Nouvelle route de la soie lancé par Helga Zepp-LaRouche il y a maintenant vingt ans.

Zepp-LaRouche a rappelé à plusieurs occasions au cours de son voyage que la Route de la soie ne pouvait être réduite, comme plusieurs ont tendance à le faire aujourd’hui en Chine et ailleurs, à un simple réseau de lignes ferroviaires. Lorsque le ministère chinois des Sciences et de la technologie avait invité Zepp-LaRouche à Beijing en 1996 pour discuter de la Nouvelle route de la soie, celle-ci avait montré dès le départ qu’il s’agissait de véritables corridors de développement, impliquant la construction de nombreuses villes et d’un enchevêtrement d’infrastructures de transport de passagers, de fret, d’électricité et d’hydrocarbures (pipeline et gazoducs), constituant une trame tirant les vastes régions d’Asie centrale de l’isolement et du sous-développement. La présidente de l’Institut Schiller a également insisté sur la nécessité de jeter les bases d’une renaissance de la culture, et de ne pas se limiter à de simples considérations économiques.

Une multitude de contacts ont été pris pour établir les bases d’une coopération plus extensive et approfondie avec l’Institut Schiller, en particulier avec la nouvelle génération qui est entrée en scène depuis son voyage de 1996.

Plusieurs personnes qui ont été impliquées dans la promotion et la mise en œuvre de cette politique à l’époque ont organisé un banquet en l’honneur d’Helga Zepp-LaRouche à Beijing, pour célébrer les extraordinaires avancées accomplies depuis.

Zepp-LaRouche a également souligné auprès de ses interlocuteurs les efforts menés par l’Institut Schiller pour empêcher que la crise ukrainienne ne débouche sur un conflit thermonucléaire entre la Russie et les Etats-Unis, de manière à ce que la SREB voulue par le Président chinois au cœur de l’Asie puisse s’affirmer, d’ici la fin de ce siècle, comme principal moteur des relations économiques, culturelles et stratégiques sur tout le continent eurasiatique, de Shanghai à Brest.