« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Veille stratégique

Crash d’avion russe : l’hommage d’Helga Zepp-LaRouche à l’Ensemble Alexandrov

2 janvier 2017

JPEG - 77.6 ko
Helga Zepp-LaRouche, président de l’Institut Schiller.

La présidente internationale de l’Institut Schiller, Helga Zepp-LaRouche, a fait la déclaration suivante, suite au tragique crash d’avion russe le 25 décembre, dans lequel 92 personnes, dont des dizaines de membres du célèbre Ensemble Alexandrov, ont trouvé la mort. Sa déclaration a été remise le 30 décembre au Consulat russe de New York City par une délégation de l’Institut Schiller, tandis que des membres du chœur de l’Institut chantaient l’hymne national russe devant le bâtiment et déposaient des fleurs (voir la vidéo à la fin de la déclaration).

En France, l’événement fut rapporté par l’agence de presse Sputnik.

Au nom de l’Institut Schiller je tiens à exprimer nos condoléances les plus sincères pour les 92 personnes qui ont péri lors du crash de l’avion qui devait les amener en Syrie. Cette perte tragique est d’autant plus une source de tristesse que leur musique et l’esprit patriotique qui caractérisait les membres de l’Ensemble Alexandrov visaient à apporter un message d’espoir au peuple syrien. Ce dernier a été la victime de plus de cinq ans de politiques criminelles de « changement de régime » et a été traité comme un simple pion dans un jeu géopolitique violant complètement sa souveraineté.

L’Ensemble Alexandrov représentait les valeurs morales les plus élevées de la Russie et, comme le chant choral classique en général, parlait à l’âme et au potentiel créateur de son auditoire. Ainsi, il est de la plus haute importance que le ministre de la Défense russe, Sergei Shoigu, ait annoncé le lancement au plus tôt des auditions requises pour recruter les meilleurs talents en vue de la reconstitution de l’Ensemble Alexandrov.

L’entraînement de la voix est quelque chose d’important puisqu’une voix bien placée peut exprimer l’intention créatrice du compositeur et s’adresser à la même faculté dans l’auditoire. Il s’agit donc d’un outil irremplaçable pour le développement du caractère.

Permettez-moi donc de vous suggérer, qu’en plus de la reconstitution de l’Ensemble Alexandrov, des milliers de chœurs puissent se créer dans les écoles de toute la Russie afin d’honorer la contribution héroïque de la Russie à la libération de la Syrie et qu’on puisse amplifier l’effet esthétique et élévateur du chant choral chez les nouvelles générations.

Un « nouveau paradigme » est en train de naître comme l’indique de façon exemplaire l’intégration de l’Union eurasiatique avec l’initiative chinoise de la Nouvelle Route de la soie, un processus qui bouleverse complètement les relations entre de nombreux pays. Nous avons besoin d’un dialogue entre les meilleures traditions de chaque culture afin que ce nouveau paradigme puisse devenir une page nouvelle dans l’histoire de la civilisation. La connaissance du meilleur des autres cultures suscitera un amour pour elles et permettra de transcender la xénophobie et la haine par des émotions plus nobles.

Cette nouvelle ère doit-nous permettre d’en finir pour toujours avec la géopolitique. C’est l’engagement dévoué de tous aux objectifs communs de l’humanité qui doit nous conduire à un niveau plus élevé de raison.

Ainsi, la mort tragique des victimes du crash, dans la mesure où leur immortalité contribuera à la construction d’un monde meilleur, constituera une source de consolation pour nous tous.

La chorale de l’Institut Schiller à New York :