« la plus parfaite de toutes les oeuvres d’art est l’édification d’une vraie liberté politique » Friedrich Schiller

Accueil > Notre action > Conférences

Conférence à New-York : une coopération Etats-Unis/Chine pour produire « la nourriture pour la paix »

22 juillet 2017

La nécessité d’un effort international de co-développement pour en finir avec la pauvreté et la faim dans le monde était le grand thème de la conférence qui s’est tenue le 7 juillet à Manhattan par l’Institut Schiller, le China Energy Fund Committee et La Foundation for the Revival of Classical Culture. Intitulée « La nourriture pour la paix et la réflexion – la coopération agricole sino-américaine », la conférence a réuni de nombreux participants : une délégation d’experts agricoles de haut niveau venus de Chine, des diplomates des Nations unies à New York, plusieurs représentants du Midwest américain (Etats de la ceinture agricole), des experts de l’infrastructure.

La conférence s’est tenue dans un contexte d’urgence alimentaire notamment au Yémen, en Syrie et dans certaines parties de l’Afrique, comme l’a souligné un récent rapport de la FAO. De ce fait, plusieurs membres de la délégation chinoise se trouvaient déjà à New York pour participer à une conférence de l’ONU sur l’élimination de la pauvreté et le développement de la prospérité dans un monde en changement.

JPEG - 88.8 ko
Wei Zhenglin, attaché agricole de l’ambassade de Chine à Washington.

Au cours des derniers mois, des initiatives ont été prises pour augmenter la coopération et le commerce entre les deux plus grands producteurs de nourriture au monde, la Chine et les Etats-Unis. L’amélioration de leurs relations bilatérales a été saluée par l’un des intervenants, Wei Zhenglin, l’attaché agricole de l’ambassade de Chine à Washington.

JPEG - 82.6 ko
DeWayne Hopkins, ancien maire de Muscatine dans l’Iowa.

 
 
 
 
 
 
 
 
La conférence a été ouverte par DeWayne Hopkins, ancien maire de Muscatine (Iowa) au cœur de la ceinture agricole, où il avait lui-même reçu en 2012 Xi Jinping, alors vice-président de la Chine, dans le cadre d’une tournée de ce dernier dans la région pour visiter les installations agricoles. Hopkins a rappelé que l’ancien gouverneur de l’Iowa, Terry Branstad, est aujourd’hui ambassadeur américain en Chine et un ami personnel de Xi.

Plusieurs orateurs chinois ont décrit l’évolution de l’agriculture en Chine au cours des quarante dernières années qui a permis de sortir 700 millions de gens de la pauvreté. Par contre c’est avec surprise qu’ils ont découverts les difficultés que rencontrent aujourd’hui les agriculteurs américains.

Le Plan MERCI

JPEG - 70.8 ko

Le Dr Patrick Ho, président adjoint et secrétaire général du China Energy Fund Committee, organisateur de la conférence, vient de proposer une grande initiative pour intégrer la reconstruction de la région du Proche et Moyen Orient et de l’Afrique du Nord à la l’initiative la Ceinture et la Route. La proposition baptisée « MERCI » (Middle East Reconstruction Initiative) a été présentée le 6 juillet lors de la conférence « Agriculture pour un développement durable » à l’ONU, puis le lendemain à la conférence.

Dans sa contribution, le Dr Ho explique que la région du Proche et Moyen Orient et de l’Afrique du Nord est un maillon essentiel entre Orient et Occident et de nombreux pays sont ou étaient jusqu’à récemment de grands producteurs agricoles (Israël, Irak et Egypte notamment). Alors que la Syrie produisait quatre millions de tonnes de blé par an, dont 1,5 million destiné à l’exportation, pour l’instant elle ne produit plus que 450 000 tonnes, tandis que des millions de Syriens se sont enfuis. Pour certains pays, la conquête militaire du terrorisme est la solution, mais depuis le début de la guerre au terrorisme en 2002-2004 jusqu’à 2015, le nombre de personnes tuées dans des attentats terroristes a été multiplié par six. Pour le vaincre réellement, il faut « changer les conditions socio-économiques fondamentales ».

Les vidéos en anglais des interventions à la conférence sont disponibles ici.

En marge de la conférence

En plus de la conférence cette initiative avait également pour objectif de faciliter les contacts entre les invités chinois et les agriculteurs américains, et d’une manière générale le peuple américain. Le 8 juillet, une vingtaine 25 d’experts chinois en agriculture se sont joints à la délégation américaine pour visiter une ferme laitière dans la vallée de la rivière Hudson. Le voyage en bus a été l’occasion de nombreuses discussions informelles.

JPEG - 238.1 ko
Visite d’une ferme laitière dans la vallée de Hudson.

La délégation s’est ensuite rendue à Hyde Park, sur le fleuve Hudson, pour visiter la résidence (et la ferme), la bibliothèque et le site où reposent Franklin Delano Roosevelt et son épouse. Puis elle s’est rendue au Henry Wallace Center pour suivre la visite commentée par le représentant de l’Institut Schiller, Bob Baker, qui a présenté les grandes contributions à l’agriculture américaine de Henry Wallace, le ministre de l’Agriculture et vice-président du président Franklin Roosevelt.